Accueil / Actualités / Un cas médical très étrange, un ver solitaire aurait transmis un cancer

Un cas médical très étrange, un ver solitaire aurait transmis un cancer

Un Colombien séropositif est décédé des suites d’un cancer qui aurait été transmis par un ver solitaire. Cet homme âgé de 41 ans a succombé à une multitude de tumeurs cancéreuses détectées dans son organisme. Ce cas des plus surprenants a été révélé par les scientifiques et les faits ont été rapportés par la revue « New England Journal of Medecine ».

Le ver solitaire est une infection qui demeure généralement sans grande gravité, elle a donné lieu à un décès pour la première fois. Le patient séropositif était fragilisé, son système immunitaire également, ces facteurs expliquent peut-être que le ver solitaire ainsi que son développement aient pu causer la mort de cet homme. Les médecins en charge du patient ont été particulièrement étonnés par l’apparition des tumeurs, l’homme avait subi en 2013 des analyses, les médecins avaient alors détecté des anomalies sans pouvoir poser un diagnostic très précis sur son cas. Les tumeurs étaient situées dans le foie et les poumons, la taille infime de ces tumeurs était bien trop petite pour être d’origine humaine.

Le ver solitaire infecte l’intestin de l’Homme

Le ver solitaire est un parasite de l’intestin, il se distingue en deux espèces, celle dont l’hôte est le bœuf et celle provenant du cochon. Les vers solitaires peuvent déclencher des douleurs abdominales, des nausées, des troubles du transit et de l’appétit comme de l’anorexie ou de la boulimie, à l’état d’adulte, le ver solitaire ou ténia peut mesurer de 4 à 10 mètres de long, mais les pays où la médecine est plus pointu, il ne dépasse rarement 2 mètres, car il est très vite détecté. Le ver solitaire se retrouve dans les viandes mal cuites, il est alors ingéré par la personne et il se nourrit de votre alimentation.

Il souffre d’un cancer à cause de ce même ver intestinal

Une analyse ADN a été faite sur le patient Colombien, mais c’est celui du ver solitaire qui a été mis à jour, cette découverte n’a pas permis de sauver ce patient, il est décédé trois jours plus tard. Les scientifiques émettent l’hypothèse que les cellules du ténia ont mutée en cellules cancéreuses dans la paroi intestinale du malade.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Soleil

L’allergie au soleil ou lucite estivale est plus fréquente qu’on ne le croit

Cette manifestation cutanée touche autant à la plage l’été que sur les pistes de ski …

Réagissez !