Accueil / Actualités / Un dragon de Komodo a été subtilisé à la ferme des crocodiles

Un dragon de Komodo a été subtilisé à la ferme des crocodiles

Cette information a été révélée par le zoo de Pierrelatte qui est situé dans le département de la Drôme. Ce petit dragon de Komodo de 4,5 kg et de 1 mètre 20 de long était l’un des bébés dragons qui avaient été prêtés par le zoo de Barcelone en Espagne, il était né en captivité, cette révélation a été confirmée par le vétérinaire de la ferme aux crocodiles dans le journal « le Dauphiné Libéré ».

Le vol de ce bébé dragon de Komodo a été commis dans la nuit de mercredi à jeudi. Les voleurs ont forcé l’entrée de la ferme aux crocodiles, ils se sont dirigés vers l’enclos des dragons et ils se sont emparés de l’un des petits varans. L’alarme a été très rapidement donnée par un agent de sécurité. Le vétérinaire et directeur de la ferme de Pierrelatte a immédiatement porté plainte auprès de la gendarmerie et selon ses propos, il s’agirait de personnes qui connaissent bien cette race d’animaux.

Le vol d’un varan de Komodo perpétré par un connaisseur ?

Une écharpe mouillée a été retrouvée près de l’enclos, c’est en effet, une manière de rassurer et d’aveugler les varans, le vétérinaire a également indiqué que la queue de ce petit varan mesurait plus de 65 centimètres, les voleurs ont dû l’envelopper dans un sac de toile pour le transporter hors de la ferme, peut-être une commande de la part d’une personne intéressée par ce genre d’animaux.

Il y aurait moins de 5000 dragons de Komodo dans le monde

Le dragon de Komodo est une espèce de varan que l’on peut rencontrer dans son milieu naturel sur l’île de Komodo, à l’âge adulte, il peut mesurer de 2 à 3 mètres d’envergure et peser jusqu’à 120 kg, il se nourrit d’oiseaux, de mammifères, mais aussi de charognes, il est doté d’une ouïe très développée, il peut également voir de très loin plus de 300 mètres. Les bactéries contenues dans sa salive tuent ses proies. C’est une espèce vulnérable, il figure sur la liste de l’UNICN, l’union internationale pour la conservation de la nature, en 2002, il ne restait plus que 4000 à 5000 dragons de Komodo. L’agressivité envers l’homme est très rare, mais il peut tuer, en 2007, il a attaqué un enfant de huit ans sur l’île de Komodo, le petit garçon est décédé des suites d’une hémorragie.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Chauve-souris

Chauve-souris enragée dans la Drôme : les conseils sanitaires émanant de la préfecture

Les chauves-souris sont des animaux insectivores très utiles et légalement protégées. La découverte d’un de …

Réagissez !