Accueil / Actualités / Un iceberg en Antarctique fatigue 150 000 manchots et les tue

Un iceberg en Antarctique fatigue 150 000 manchots et les tue

Les manchots Adélie en Antarctique ont été bouleversés par l’arrivée inattendue d’un iceberg. Ce dernier a une taille tellement impressionnante qu’il a poussé les animaux à faire un important détour pour arriver à l’eau.

60km de marche ont usé les manchots, 150 000 sont décédés

Pour ceux qui ne connaissent pas vraiment cette espèce, il faut expliquer que les manchots ne sont pas des marcheurs, car leur moyen de locomotion de prédilection reste la nage. Alors lorsqu’un iceberg qui s’est échoué a contraint toute une population à effectuer près de 60 km pour accéder à l’eau, il est assez légitime de penser que ce phénomène naturel a entraîné la mort de nombreux spécimens. 150 000 ont perdu la vie et l’avenir des manchots encore présents en Antarctique et plus précisément au niveau de la baie du Commonwealth ne devrait pas être rose.

L’iceberg vient perturber les manchots contraints de marcher

Les manchots Adélie vivent essentiellement en Antarctique et ils ont la particularité d’être les seuls à posséder un plumage de queue saillant. C’est pour cette raison que de nombreux adeptes et experts les ont surnommés les manchots à longue queue. Les premiers spécimens ont été découverts en 1841 et ils provenaient de la Terre d’Adélie, cela explique ainsi le nom donné à cette espèce. C’est au cours de l’expédition Dumont d’Urville que Honoré Jacquinot et Jeacques Bernard Hombron ont pu mettre la main sur ces manchots qui sont aujourd’hui menacés par un iceberg.

90% de la vie des manchots d’Adélie se déroulent dans l’eau

Ils sont généralement assez sereins dans cette zone du globe, car elle est dépourvue d’iceberg. Il faut noter que cette baie est réputée dans le monde entier notamment pour être le secteur le plus venteux de toute la Terre. Cela permet aux manchots de se mouvoir facilement, mais cet iceberg pose un véritable problème pour le futur de cette espèce. Les manchots d’Adélie ont la particularité de passer 90% de leur vie dans l’eau notamment pour y trouver la nourriture nécessaire.

Manchot, Pixabay – MemoryCatcher

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Enfant

Un appel mobilisateur aux dons des internautes va permettre à Louis, âgé de 5 ans, de suivre un apprentissage pour manger

C’est une belle aventure humaine qui se dessine pour le petit Louis, âgé de 5 …

Réagissez !