Accueil / Actualités / Un sommeil interrompu est plus néfaste que des nuits courtes

Un sommeil interrompu est plus néfaste que des nuits courtes

La qualité du sommeil est plus importante que la quantité. C’est un vaste débat. Tous les Français n’ont pas les mêmes besoins, certains ont des nuits réparatrices, d’autres par contre souffrent d’insomnies récurrentes, de somnambulisme et certaines personnes sont insomniaques. Les scientifiques qui ont réalisé cette étude en ont tiré des conclusions, la qualité du sommeil aurait bien plus d’importance sur la santé qu’une quantité démesurée, mais non réparatrice.

Le sommeil est une partie intégrante de la vie, sans lui il est quasiment impossible d’avoir des journées dynamiques et productrices, 62% des Français avouent avoir des problèmes pour dormir et pour trouver un sommeil bénéfique. Les nuits agitées, les réveils successifs sont bien souvent une conséquence très dommageable pour profiter pleinement de ses journées, le manque de sommeil fragilise le corps. Les insomnies sont pour de nombreuses personnes un quotidien bien difficile à gérer. Les chercheurs de l’université de « John Hopkins » aux États-Unis ont déclaré que les troubles du sommeil n’étaient pas les mêmes chez tout le monde, selon leurs conclusions, il est bien moins mauvais de se coucher tard et de dormir peu que de se mettre au lit très tôt et de se réveiller à maintes reprises au cours de la nuit selon Femme Actuelle.

La qualité du sommeil doit être supérieure à la quantité

Les chercheurs sont arrivés à cette conclusion après avoir étudié le comportement de 62 personnes volontaires, des hommes, des femmes sans problème de sommeil particulier. Les scientifiques ont établi trois groupes, le 1er avait le droit de dormir à sa guise, le 2groupe n’avait le droit de dormir que quelques heures et le troisième était réveillé plusieurs fois durant la nuit, l’expérience a duré trois jours. Les résultats se sont révélés très parlant, les deux derniers groupes étaient bien moins reposés que le premier qui avait dormi plus longtemps, mais au fil de la journée, les personnes qui n’avaient dormi que quelques heures, mais en continu se sentaient très bien. La qualité est plus bénéfique que la quantité.

Prévoir un sommeil reposant en chassant tous les désagréments

Avant de rejoindre les bras de Morphée, il faut essayer d’éloigner tous les éléments perturbateurs, les différents bruits, la lumière, trop de chaleur, le téléphone portable et les animaux qui peuvent vous réveiller au milieu de la nuit.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Squelette

Ostéoporose : sous-diagnostiquée, celle maladie est dangereuse

En Europe, l’ostéoporose touche près de 21 millions de femmes de plus de 50 ans …

Réagissez !