Accueil / Actualités / Une campagne contre les violences sexuelles sur les enfants pour briser les murs du silence et alerter l’opinion

Une campagne contre les violences sexuelles sur les enfants pour briser les murs du silence et alerter l’opinion

C’est l’association Innocence en danger  qui vient de lancer une nouvelle campagne de sensibilisation et de prévention contre les violences sexuelles dont les victimes muettes sont les enfants. Il s’agit d’un clip bien léché dans lequel un ours en peluche est le témoin impuissant et en pleurs de ce que l’on devine être des attouchements paternels. Le slogan est le suivant : « Lui  ne peut pas parler, vous vous pouvez. » Un appel est lancé à la vigilance de tous et une volonté farouche de briser les murs psychologiques d’un sujet sensible.

Des chiffres dramatiques avec des enfants se réfugiant dans le mutisme et se sentant honteux 

Nous avons récemment entendu parlé des violences sur les femmes à leur insu (on parle de « contrainte »). Si 86 000 femmes sont violées par an, il convient de souligner que les violences sur les enfants sont presque deux fois plus nombreuses avec 154 000 mineurs victimes de sévices honteux (viol, attouchement) chaque année. La loi du silence règne sur ces violences fréquentes, commises le plus souvent par des proches et sur des mineurs (moins de 10 % des viols font l’objet d’une plainte et 50 % des viols le sont sur des mineurs).

Face à ce constat alarmant et juste avant (ce qui n’est pas un hasard afin d’accroître l’impact positif de la nouvelle campagne) la journée mondiale des droits de l’enfant, ce vendredi 20 novembre 2015, nous devons amener l’enfant meurtri dans son intimité qui est double (certes la violence est physique mais elle s’accompagne de symptômes presque post-traumatiques et pouvant s’avérer invalidants à l’âge adulte) à sortir de son mutisme : ceci est d’autant plus difficile s’il y a un lien affectif entre lui et son agresseur pervers.

Une campagne avec de multiples outils : un clip, un numéro d’écoute gratuit et un hashtag

« Quand protègerons nous ces enfants, quand cesserons nous de refuser de voir, d’entendre la détresse de ces enfants ? Nous pouvons tous intervenir pour qu’enfin ces enfants soient entendus, protégés, et que la loi soit enfin appliquée » déclare la docteure Piet Emmanuelle, présidente du Collectif Féministe Contre le Viol.  Voici le numéro d’appel gratuit, 0800 05 95 95, géré par l’association partenaire Collectif Féministe contre le Viol. On note que près de 60% des appels concernent des viols ayant hélas eu lieu il y a bien des années.

La campagne, largement diffusée sur les réseaux sociaux, consiste en un clip flippant de seulement 45 secondes. La musique, Exit Music, est de Radiohead. Pour montrer son engagement, le groupe de rock anglais a librement cédé les droits de son morceau pour la vidéo. Pour soutenir la campagne et sensibiliser le plus grand nombre de personnes possibles aux violences faites aux mineurs, vous êtes invités à prendre en photo le nounours de votre choix, et à le poster sur votre Instagram, Twitter ou Facebook avec #parlonspoureux.

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Faire le ménage

Bouger avec régularité, même en faisant le ménage, un rempart essentiel contre la mortalité

Afin d’améliorer leur endurance cardiaque et respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduire le …

Réagissez !