LOADING

Type to search

Tags: ,

Une meilleure connaissance de l’épilepsie est nécessaire à cause des discriminations

2 années ago
Share

La journée mondiale de l’épilepsie aura lieu le 8 février prochain et c’est l’occasion pour de nombreuses associations de communiquer sur cette maladie qui reste aujourd’hui encore très mal connue et souvent mal perçue par les autres, très discriminée, les structures adaptées sont insuffisantes pour prendre en charge les soins. Tous les patients qui souffrent de cette pathologie doivent affronter en plus de la maladie le regard des autres. Les conséquences sur la vie active et sociale sont bien souvent bouleversées par les crises d’épilepsie et le manque de diagnostic.

Découvrir l’épilepsie pour stopper les préjugés

La plus grande partie de la population française ne voit l’épilepsie qu’à  travers des crises impressionnantes alors que les malades peuvent aussi avoir une vie tout à fait normale, pratiquer les mêmes activités que tout le monde, du sport et à haut niveau. Cette année, la journée internationale de l’épilepsie aura comme fil conducteur dans le monde entier « yes we can ». Epilepsie France, une association reconnue d’utilité publique veut montrer à tous que la maladie n’est pas une barrière à la réussite bien au contraire, en présentant des personnes qui ont suivi un parcours sportif des plus étonnant malgré les désagréments de la maladie.

Les personnes atteintes par l’épilepsie font souvent l’objet de discriminations

L’annonce de la maladie ne doit pas être un frein à l’espoir d’une vie pleine et enrichissante, le but c’est de briser les tabous et de faire avancer les consciences pour que l’épilepsie ne soit plus une suite de discriminations, refus en crèche, dans les écoles, dans les clubs sportifs, les centres de loisirs et parfois même lors de l’embauche. Le rejet de la maladie se fait souvent dès l’enfance, pourtant il est démontré que 9 enfants sur 10 peuvent parfaitement s’adapter dans un milieu scolaire ordinaire.

L’épilepsie touche tout de même près de 50 millions de personnes

Les neurologues s’insurgent contre le système actuel en pointant du doigt le manque de prise en charge en France de la maladie, plus d’un tiers des décès pourraient être évités par une meilleure organisation. L’épilepsie est un symptôme neurologique causé par un dysfonctionnement passager du cerveau. Tout le monde peut un jour être concerné par une crise, 50 millions de personnes souffrent d’épilepsie dans le monde, 6 millions en Europe, la moitié des cas sont des enfants. L’électroencéphalogramme reste le seul outil pour diagnostiquer l’épilepsie, mais il est très peu rentable, les hôpitaux se tournent vers d’autres équipements moins performants. Les neurologues souhaitent que l’épilepsie soit mieux prise en charge et le plus tôt possible pour le bien-être des patients.

Epilepsie, Pixabay – geralt

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *