Accueil / Actualités / Urgences et Smur de Valognes : forte mobilisation contre la fermeture

Urgences et Smur de Valognes : forte mobilisation contre la fermeture

Faute de médecins, les urgences et le Smur ont été contraints de fermer leurs portes, mais la mobilisation a été conséquente contre cette décision. Cette dernière reflète bien ce que la France peut vivre depuis quelques mois.

Les urgences
Les urgences / Crédit Photo : Flickr – Philippe Agnifili

Les déserts médicaux et l’appauvrissement du nombre de médecins causent de nombreux problèmes. Alors que l’équipe n’était pas complète, les urgences et le Smur ont fermé leurs portes. Le contexte est difficile, car les patients sont obligés d’être dirigés dans un autre service avec tous les désagréments que cela peut occasionner. La pénurie de médecins est une réalité en France et nombreuses sont les communes qui recherchent désespérément des professionnels de la Santé.

La mobilisation permet au Smur de fonctionner normalement

Certaines utilisent même Le Bon Coin pour tenter de les attirer parfois dans des régions reculées. Le 6 août dernier, il a donc été décidé de fermer les urgences ainsi que le Smur de Valognes. La mobilisation a été extrêmement forte et le maire de la ville était lui aussi en faveur d’une réouverture, car selon Ouest France, il est primordial que la santé domine l’économie. Cela a tout de même porté ses fruits, car après plusieurs jours de fermetures, le Smur a eu l’occasion de reprendre un fonctionnement normal.

Les urgences de Valognes sont toujours fermées

De ce fait, depuis le 15 août dernier, la disponibilité classique est identifiée à savoir une prise en charge du lundi au dimanche 24h/24. Les élus ainsi que les habitants doivent sans doute être satisfaits, mais cela ne comble malheureusement pas le problème des urgences de Valognes qui restent fermées au public. En effet, la mobilisation n’a pas permis une réouverture, car le nombre de médecins est toujours insuffisant selon France TV Info. La situation est donc dommageable, mais elle pourrait se propager en France où les déserts médicaux sont de plus en plus nombreux.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Se raser le maillot

La très en vogue épilation génitale n’est pas dénuée de tous dangers

Un récent sondage révélait que 20% des Françaises avaient adopté l’épilation intégrale. La chasse aux poils pubiens …

Réagissez !