Actualités

Uruguay : à 11 ans, violée par un quadragénaire, elle est enceinte

8 mai 2015

author:

Uruguay : à 11 ans, violée par un quadragénaire, elle est enceinte

En Uruguay, une fillette âgée de 11 ans a été violée et elle est désormais enceinte. Le père serait un quadragénaire et il a été arrêté après une plainte.

Grossesse
Grossesse

En Uruguay, la population est attristée par cette nouvelle, car une enfant âgée seulement de 11 ans a été victime d’un viol. Ce dernier aurait été réalisé par un homme de 41 ans qui ne devait pas approcher l’enfant pendant l’étude de la plainte. Cette dernière a donné lieu à l’arrestation du quadragénaire et il est poursuivi pour le viol de l’enfant. Rapidement, la proposition de l’avortement a été faite, mais la fillette ne souhaite pas subir une telle opération. Selon les informations du El Observador, elle a précisé à l’hôpital Pereira Rosell où elle se trouve qu’elle avait l’intention de poursuivre sa grossesse.

Violée par un quadragénaire et enceinte en Uruguay

Selon le journal, les proches ont confié que la fillette de 11 ans avait un fantasme, celui de se marier et d’avoir un enfant. Cela expliquerait ainsi sa volonté de garder le bébé, mais l’enfant souffrirait du syndrome de Stockholm et elle avait donc un traitement à cause d’un léger retard comme l’a mentionné la famille dans les colonnes d’El Observador. Il faut savoir que la mère de l’enfant qui souhaiterait interrompre la grossesse de sa fille attend elle aussi un bébé alors qu’elle a déjà cinq enfants et certains sont dans une situation de précarité.

En Uruguay, la petite fille souhaite conserver son bébé

La fillette de 11 ans a été hospitalisée en Uruguay et son traitement a été interrompu. Il faut savoir qu’une grossesse à cet âge comporte de véritables risques pour la santé de la petite fille et du bébé. Elle sera donc suivie avec une réelle rigueur si elle souhaite vraiment le garder, mais elle atteindra bientôt la date légale de l’avortement. En prenant en compte le différend avec la mère ainsi que l’administration, la décision pourrait être en faveur de la petite fille qui souhaite garder le bébé issu d’un viol, mais qui mettrait sa vie en danger.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *