Accueil / Actualités / Un vaccin contre le Sida plein de promesses est critiqué

Un vaccin contre le Sida plein de promesses est critiqué

Un vaccin contre le Sida aurait été en partie identifié par un groupe de chercheurs. Une conférence a donc été organisée à Marseille, mais quelques personnes ne sont pas convaincues par cette découverte.

Les scientifiques cherchent un vaccin contre le Sida

Si un vaccin venait à être réellement découvert, ce serait une avancée extraordinaire pour la Science et les patients infectés. Nous sommes habitués à évoquer une telle injection pour nous protéger d’un virus. Par exemple, les scientifiques tentent de mettre au point un vaccin contre le virus Zika qui fait des ravages dans plusieurs zones. Auparavant, des chercheurs ont identifié la formule pour se prémunir du virus Ebola. Toutefois, depuis de nombreuses années, l’objectif de la communauté scientifique consiste à éradiquer le VIH de la planète.

Un vaccin thérapeutique prometteur selon des résultats

Le Sida ne fait pas de différence, il infecte aussi bien les femmes, les hommes, les enfants. Il est donc impératif de trouver une solution pour le supprimer et un vaccin thérapeutique semble avoir été découvert. Son procédé est assez simple puisqu’il bloque la progression de la maladie en s’attaquant aux cellules infectées. Des personnes auraient ainsi reçu une injection et elles se retrouveraient sur le chemin de la guérison. Ce n’est toutefois pas le son de cloche de tous les scientifiques, car certains dénoncent formellement ces résultats qui ne seraient pas significatifs.

Attention à la précipitation en matière scientifique

Des chercheurs estiment même que cette médiatisation donne de l’espoir à des malades alors que le vaccin contre le Sida n’aurait pas été trouvé. Les résultats ont été publiés dans la Provence, mais l’ANSM n’aurait pas eu le privilège de les recevoir. Comme le mentionne le directeur de l’ANRS dans Usine Nouvelle, il y a une multiplication des manquements et des dérives par rapport à des pratiques scientifiques et à la déontologie. Il ne faudrait donc pas mettre la charrue avant les bœufs, car le vaccin n’est pas encore développé.

Sida, Pixabay – geralt

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Courir

Var : un joggeur de 76 ans meurt d’une crise cardiaque en plein effort

Un homme de 76 ans, apparemment en bonne santé, a été hélas terrassé par une …

Réagissez !