Accueil / Actualités / Vaccination dans une pharmacie : une mise en place sur volontariat

Vaccination dans une pharmacie : une mise en place sur volontariat

La vaccination dans les pharmacies serait intéressante si on se base sur les performances de l’étranger. La France mise d’abord sur le volontariat.

Vaccination
Vaccination

Les pharmaciens aimeraient dans un futur proche obtenir l’autorisation de pouvoir vacciner tous ceux qui en exprimeraient le désir, mais pour l’instant cela est réservé aux médecins généralistes ou spécialisés privés ou au milieu hospitalier, des centres de vaccination sont également là pour pratiquer des injections ainsi que la médecine du travail et les centres de protection maternelle infantile (PMI), mais il ne faut pas que l’enfant ait plus de sept ans. Les pharmaciens pourraient-ils vacciner ? Ce débat a été soulevé par le ministre de la Santé, Marisol Touraine à la fin de l’année dernière, mais comme à son habitude la France est conservatrice, de tels propos innovateurs ont fait bondir les médecins et les infirmiers. Pour eux c’est tout à fait inacceptable, ils ne veulent pas perdre selon leurs propos la relation qu’ils ont avec leurs patients, si la vaccination se pratiquait dans les officines ils perdraient un peu de leur métier de médecin.

L’académie vote pour la vaccination dans les pharmacies

Le gouvernement appuie ce nouveau projet en notifiant qu’il pourrait améliorer la couverture vaccinale et de plus il contribuerait à faire des économies. L’académie nationale de pharmacie aimerait que la vaccination puisse se faire dans les officines, elle explique que dans d’autres pays comme le Portugal qui depuis 2008 a adopté ce principe et le Royaume-Uni depuis 2002, la vaccination contre la grippe a nettement progressé et le succès est total, mais en France, ce procédé serait mis en place sur le concept du volontariat pour les pharmacies.

Les personnes aimeraient une vaccination en officine

Une enquête a été menée au Canada, les personnes qui ont accepté de se faire vacciner par leurs pharmaciens tous sont unanimes à partager leur satisfaction et selon les résultats de l’enquête, 28 % de personnes qui n’auraient pas été se faire vacciner chez un médecin l’auraient fait dans une pharmacie (Pourquoi Docteur). Se faire vacciner est important, de nombreuses maladies sont en recrudescence, la pharmacie est peut-être un moyen pour pallier à cela.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Bourdon

Les bourdons directement menacés d’extinction par un pesticide néonicotinoïde aux propriétés neurotoxiques

Si le déclin indéniable des insectes pollinisateurs est amorcé, ce sont les bourdons qui suscitent …

Un seul commentaire

  1. Je cite : « de nombreuses maladies sont en recrues d’essence » !!!
    C’est un site soutenu par Total ?

Réagissez !