Accueil / Actualités / Vaccination infantile et autisme : pas de lien véritable

Vaccination infantile et autisme : pas de lien véritable

La vaccination chez les enfants et l’autisme n’auraient pas de lien selon une nouvelle étude. Cela devrait renforcer la confiance des Français.

Vaccination
Vaccination

La vaccination est en ce moment très controversée, 20 % des Français n’ont plus confiance et ils se méfient des vaccins en général. Cette fois, une nouvelle rumeur vient étayer encore toutes ces questions que les parents se posent sur la nécessité d’une vaccination utile, à tort ou à raison la méfiance existe. Le ROR contre la rougeole, les oreillons et la rubéole serait responsable de l’autisme chez l’enfant, mais selon une étude publiée dans la revue Journal of the Américan Médical Association (JAMA), il n’en serait rien. Cette méfiance à l’encontre de ce vaccin est grandissante. Des scientifiques ont récolté sur plus d’un million d’enfants dans le monde entier, des données qui permettraient de mettre en évidence que le vaccin ROR ne serait en aucun cas responsables des troubles d’autisme.

Le vaccin chez les enfants ne causerait pas l’autisme

En France, la méfiance est passée de 10 % en 2005 à 40 % en 2010 selon l’institut national de prévention et d’éducation pour la santé (NPES) et selon leurs constatations, 5 % des enfants n’auraient pas reçu les injections de la diphtérie, de la polio, et du tétanos, pourtant des vaccins obligatoires dans notre pays. En ce qui concerne l’autisme de l’enfant, il n’y a aucune preuve qui vient suggérer que le vaccin favoriserait l’apparition des troubles. Toutefois, malgré ces preuves scientifiques le mal est fait et un certain nombre de parents sont méfiants et continuent de penser que la vaccination serait la cause de biens des effets secondaires.

Le mal est fait, la méfiance envers le vaccin se renforce

Depuis toutes ces rumeurs non fondées, certaines maladies sont réapparues telles que la rougeole aux États-Unis, alors qu’elle était en phase d’éradication. Cette étude démontre que le ROR reste un vaccin sûr et indispensable pour protéger les enfants et qu’il n’est pas sujet à polémiquer, les scientifiques espèrent que les parents prendront conscience de l’utilité de la vaccination infantile. Pourtant, les parents qui ont des enfants autistes feraient moins vacciner leurs cadets, preuve que la peur existe.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecin

Fibrose pulmonaire : soulager les patients ciblés par cette maladie incurable

Aujourd’hui débute la semaine mondiale contre la fibrose pulmonaire, une campagne de sensibilisation, d’information soutenue …

Réagissez !