LOADING

Type to search

Tags:

Vaccins contre la coqueluche : pas de disponibilités avant fin 2015

3 années ago
Share

Les vaccins contre la coqueluche ne sont pas aussi nombreux que les professionnels de la Santé le voudraient. Cette pénurie est problématique.

Vaccin

Vaccin

Les vaccins contre la coqueluche et le BCG ne sont toujours pas au rendez-vous et cela conduit ainsi à des situations problématiques. Au vu de la pénurie qui sévit en France, les calendriers de vaccination ont été contraints d’être bouleversés. De ce fait, les enfants qui ne sont pas considérés comme à risques ne sont pas prioritaires. Cette procédure est effective depuis le mois de mars, mais il faudra faire preuve de patience pour que la situation s’améliore.

Des recommandations pour des vaccins prioritaires

Les vaccins contre la coqueluche n’afficheront pas de disponibilités avant la fin 2015. A contrario, le BCG qui permet de lutter contre la tuberculose devrait faire son retour sur le marché dès le mois de juin prochain. L’identification des stocks a été nécessaire et l’ANSM estime que la quantité de BCG permet de répondre aux besoins des enfants considérés comme à risques. Le contexte est tout de même difficile à gérer, car le vaccin contre la tuberculose est fortement recommandé dans certains cas de figure. Ces derniers concernent les enfants qui habitent à Mayotte, en Guyane ou en Ile-de-France.

Des vaccins touchés par une pénurie

Ces dernières semaines, les vaccins sont au cœur de plusieurs actualités, car celui contre la gastro-entérite qui est recommandé et non obligatoire est pointé du doigt. En effet, des dizaines d’effets auraient été enregistrés et deux bébés seraient même morts des suites de cette vaccination. En ce qui concerne la production des vaccins contre la tuberculose, la pénurie est référencée du côté de la coqueluche à cause d’une demande forte. Cette dernière a été enregistrée après la constatation d’une épidémie qui a sévi dans des pays occidentaux. De ce fait, la pénurie touche certains vaccins qui luttent contre la polio, le tétanos ou encore la diphtérie.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *