Accueil / Actualités / Vaccins périmés, l’OMS intervient après cette polémique !

Vaccins périmés, l’OMS intervient après cette polémique !

Un grand nombre de suspects ont été arrêtés en Chine, ils revendaient des vaccins périmés. Selon l’agence « Chine Nouvelle », les doses de vaccins auraient été vendues pour plus de 78 millions d’euros. Deux responsables se trouvaient à la tête de ce trafic, une mère et sa fille, elles auraient écoulé plus de vingt-cinq sortes de produits de vaccination parmi lesquels, des injections contre la polio, la rage, la grippe et l’hépatite B, des constatations relevées selon le magazine « Caïjing ».

Sur 20 000 doses de vaccins, certains étaient périmés

Il existe des failles comme a pu le reconnaître l’administration des produits alimentaires et médicamenteux. Le scandale a éclaté en Chine et de ce fait cela a pris des proportions assez importantes, ce pays a déjà été secoué par plusieurs problèmes similaires. L’Organisation mondiale de la Santé est intervenue et plus de 20.000 doses de vaccins, dont une grande partie périmée auraient été écoulées. L’ONU au vu de ce trafic démantelé vient de demander que les contrôles soient plus efficaces en ce qui concerne, notamment, les vaccins.

Des vaccins périmés qui ne seraient pas dangereux pour la santé

Le responsable des vaccinations de l’Organisation mondiale de la Santé tient tout de même à rassurer les familles, les règles non respectées n’entraînent pas de toxicité des produits commercialisés, ce qui peut arriver de plus fâcheux, c’est que les enfants qui auraient été vaccinés avec ce genre de produits frelatés ne soient pas protégés contre la maladie et de ce fait une nouvelle injection sera nécessaire, car l’efficacité de la vaccination n’aura pas été assurée.

Un nouveau scandale après celui du lait en poudre frelaté

Cette affaire avait débuté en février dernier alors que les autorités avaient procédé à plusieurs arrestations, deux femmes, en particulier une ancienne pharmacienne et sa fille, une étudiante en médecine. Elles achetaient des produits de vaccination arrivant à la date limite d’expiration et elles les revendaient avec une bonne marge. La Chine est depuis déjà quelques années confrontée à ce genre de scandales sanitaires, le dernier et le plus important remonte à 2008, il concernait le lait en poudre frelaté qui avait provoqué plus de 300.000 intoxications et le décès de six enfants.

Vaccin, Pixabay – dfuhlert

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Culturisme

Une prise de protéine a entraîné le décès d’une mère de famille adepte du culturisme

Une jeune maman âgée de 26 ans a succombé à une trop forte consommation de …

Réagissez !