Accueil / Actualités / Vague de chaleur : une précocité qui devrait la rendre inédite

Vague de chaleur : une précocité qui devrait la rendre inédite

La vague de chaleur de 2015 pourrait être celle de tous les records, car l’évènement est précoce. En effet, la canicule est référencée à la fin juin, début juillet et il faut se transporter en 2003 pour découvrir un phénomène d’une même ampleur.

Se rafraîchir pendant la canicule
Se rafraîchir pendant la canicule / Crédit Photo : Pixabay – macadam13

La France dès demain va glisser doucement, mais surement vers un épisode de chaleur plus marqué, les températures très élevées l’après-midi frôleront les quarante degrés dans le sud-est et le sud-ouest, celles relevées le matin dépasseront les vingt degrés. Une vigilance canicule pourrait alors être décrétée dans ces régions, il ne faut pas confondre forte chaleur et période de canicule. Dans certaines villes, un passage pluvieux  pourrait faire baisser les températures, ce qui rendra l’atmosphère plus respirable et moins étouffante, mais par contre pour certaines régions le déclenchement de la vigilance sera inévitable.

La canicule de 2015 sera inédite depuis 1952

Dans les médias, on commence à nous rappeler l’année 2003, en effet on avait pu constater à cette époque, une catastrophe humaine, durant plus de quinze jours les températures étaient restées bloquées au maximum et de nombreuses personnes avaient succombé à cet épisode de canicule. Celui que va connaitre la France à partir de demain est exceptionnel par sa précocité, il faut remonter à l’année 1952 pour retrouver des températures similaires.

Des vagues de chaleur de plus en plus nombreuses au fil des ans

Cette vague de chaleur nous vient tout droit du Sahara et l’air chaud sera sans doute bien difficile à supporter pour de nombreuses personnes fragiles ainsi que pour les enfants. Il faut penser à s’hydrater et à fréquenter des endroits climatisés quand cela est possible pour se rafraîchir. Peut-on déjà parler d’un été torride avec cette fin du mois de juin ? Les prévisionnistes jugent que cet épisode de forte chaleur n’aura aucune influence sur le reste de la saison estivale et même si cette semaine se situe au-dessus de la moyenne. Une petite alerte nous avait déjà donné un avant-goût de l’été au mois de juin.

Les épisodes de cette intensité pourraient se réitérer dans les prochaines années de plus en plus fréquemment.

 

La dernière vague de chaleur remonte à 2006, le mois de juillet avait été très chaud. L’année 2015 sera-t-elle celle de tous les records ?

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Réagissez !