Accueil / Actualités / Vallauris : le roi d’Arabie Saoudite ne veut pas d’une femme CRS dans son sillage

Vallauris : le roi d’Arabie Saoudite ne veut pas d’une femme CRS dans son sillage

À Vallauris et sur Internet, la polémique enfle au fil des exigences du roi d’Arabie Saoudite qui a posé ses valises pour trois semaines dans les Alpes-Maritimes. Les internautes sont en colère.

Le roi d'Arabie Saoudite, Salmane ben Abdelaziz Al Saoud
Le roi d’Arabie Saoudite, Salmane ben Abdelaziz Al Saoud / Crédit Photo : Wikipédia – Secretary of Defense

La venue du roi d’Arabie Saoudite, Salmane ben Abdelaziz Al Saoud à Vallauris est à l’origine d’importantes retombées économiques pour la région, mais cela n’excuserait pas toutes les exigences de la majesté. En effet, les internautes sur les sites, les forums et les réseaux sociaux partagent leur colère, car après la privatisation d’un espace public, c’est au tour de la sélection des CRS dans son sillage qui alimente la polémique.

À Vallauris, le roie d’Arabie Saoudite ne cesse de susciter la colère

En effet, à Vallauris, tout a été mis en place pour que le roi d’Arabie Saoudite et toute sa suite composée aux alentours de 1000 personnes puissent accéder à la plage des Alpes-Maritimes depuis la villa. Cela a occasionné un arrêté, une interdiction et un déploiement massif de policiers. Toutefois, les CRS qui sont dépêchés sur place pour la sécurité de Sa Majesté doivent être de sexe masculin, car il est hors de question qu’une femme soit dans son sillage. Il n’en fallait pas davantage pour que la polémique atteigne un nouveau stade. La raison de ce déferlement de colère est due à un incident survenu le 27 juillet dernier.

Salmane ben Abdelaziz Al Saoud écarte une femme CRS sur la plage de Vallauris

Le roi d’Arabie Saoudite avait pris ses vacances depuis quelques heures qu’un problème était référencé. Un émissaire a été envoyé, car il a souhaité qu’une femme CRS soit écartée du dispositif de sécurité, car il ne souhaite pas être vu en maillot de bain par une personne de sexe féminin. Salmane ben Abdelaziz Al Saoud a donc demandé qu’elle ne soit pas présente lorsqu’il se trouve au bord de l’eau, mais il convient tout de même qu’elle puisse surveiller la demeure selon une information de Marianne.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Alcool

Le binge-drinking bouleverse le cerveau, même au repos, des jeunes s’y adonnant

Une hyper-alcoolisation, qualifiée de binge-drinking (dans notre langue de Molière, nous disons aussi « biture express » …

Réagissez !