Accueil / Actualités / Veggie attitude : le régime végétarien sans carence est tout à fait possible

Veggie attitude : le régime végétarien sans carence est tout à fait possible

Un régime sans protéine d’origine animale est-il dangereux pour la santé ? De nombreuses personnes optent pour le végétalisme et le végétarien pour plusieurs raisons, éthiques, environnementales, religieuses, bien être et santé, y a-t-il un réel danger pour l’organisme de le priver ainsi de protéines d’origine animale ? Des chercheurs Américains ont voulu avec cette enquête mieux comprendre cet état d’esprit et savoir si le végétalisme et le végétarien mettaient en danger la santé de ceux qui pratiquent le Veggie attitude.

La veggie attitude n’est pas dangereuse sous conditions

Selon les chercheurs de la Mayo Clinic en Arizona, suivre ce genre de régime restrictif ne représenterait pas à priori de danger pour la santé si certaines précautions sont respectées, il faut pour cela bien choisir ses aliments et les scientifiques ont constaté que les adeptes de ces régimes qui ne faisaient pas le bon choix et qui n’associaient les bons aliments pouvaient être sujets à des carences alimentaires plus ou moins importantes, en fer, en vitamine B12, en calcium, en oméga 3 et en vitamine D. Les chercheurs conseillent aux végétariens et aux végétaliens de consulter un médecin pour qu’il puisse les orienter vers une alimentation équilibrée et il est également recommandé de réaliser des prises de sang régulièrement afin de contrôler qu’aucune carence ne soit trop importante.

Compenser les manques du régime végétarien

Pour devenir végétarien ou végétalien, il faut choisir ses aliments avec précaution, bien les connaitre et il est essentiel de remplacer la viande par d’autres protéines afin que des carences ne s’installent pas , le corps humain a besoin d’environ 40 grammes de protéines par jour selon la corpulence et on peut les trouver dans les légumineuses, pois chiches, lentilles, dans les céréales, dans les pâtes au blé complet, le quinoa et pour les végétaliens qui ne mangent pas de produits laitiers, on peut remplacer le calcium contenu dans les laitages par certains légumes comme le chou, les épinards, les algues, le soja, mais également les amandes ou encore les crevettes.

Un accompagnement par un médecin est conseillé

En ce qui concerne les oméga 3 contenus dans les poissons gras comme le thon, le saumon, on peut aller chercher les acides gras dans les graines de lin, de noix pilées que l’on parsème sur les plats. Pour se lancer dans de tels régimes, il faut être bien conseillé par des professionnels compétents.

Légumes, Pixabay – Security

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Se raser le maillot

La très en vogue épilation génitale n’est pas dénuée de tous dangers

Un récent sondage révélait que 20% des Françaises avaient adopté l’épilation intégrale. La chasse aux poils pubiens …

Réagissez !