Ver marin : son sang pourrait bouleverser la médecine

Le ver marin aurait la capacité de bouleverser la médecine grâce à son potentiel. La biotechnologie marine est au cœur de la recherche.

Arenicola marina
[/media-credit] Arenicola marina
Il existe sur cette terre, dans les océans ou dans les mers des molécules qui auraient la capacité de bouleverser la médecine. En effet, le potentiel est parfois sous-estimé et une société bretonne baptisée Hemarina a fait une découverte spectaculaire qui pourrait bien révolutionner dans les prochaines années le monde de la médecine. Le ver marin visible sur la photo ci-dessus aurait également la capacité de perturber ce secteur grâce à sa compatibilité. Cette dernière concerne tous les groupes sanguins et il pourrait ainsi simplifier grandement les transfusions sanguines et son utilité serait importante dans d’autres domaines.

L’hémoglobine du ver marin est attractive

Cette société a eu l’opportunité de constater que ce ver marin qui mesure 10/15 cm était composé d’une molécule intéressante. En effet, son hémoglobine peut transporter près de 50 fois plus d’oxygène que l’équivalent chez les humains. Il n’est toutefois pas rare puisque les pêcheurs ont déjà croisé son chemin à de nombreuses reprises sans pour autant connaitre ses compétences et son potentiel. D’un aspect assez repoussant pour certains, il est rouge/orangé et ce ver marin est visible sur les plages du littoral Atlantique.

Les compétences de ce ver marin

L’oxygène du ver marin pourrait ainsi être utilisé lors des greffes, car il aurait la capacité de réduire les risques de rejet. Le corps médical estime que cette découverte est importante et elle représente un espoir non négligeable qui favoriserait la préservation des greffons. Cette petite bête pourrait également avoir une deuxième utilité au vu du potentiel de son hémoglobine. Cette dernière pourrait ainsi être utilisée dans la conception de pansements thérapeutiques. Grâce à un apport plus important d’oxygène, il serait ainsi possible de traiter des escarres ou encore des ulcères du pied.

Partagez notre article !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur skype
Skype
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Continuez la lecture !