Accueil / Actualités / Verdun : un bébé brûlé dans sa poussette, une greffe est programmée

Verdun : un bébé brûlé dans sa poussette, une greffe est programmée

À Verdun, une petite fille âgée seulement de 2 ans a été brûlée par de l’acide qui se trouvait dans le fond de sa poussette.

Photo d'illustration d'une poussette
Photo d’illustration d’une poussette

Dans la Meuse, à Verdun, une enfant âgée de 2 ans qui se trouvait dans sa poussette a été brûlée au troisième degré, la cause serait de l’acide. Rappelons que ce produit très corrosif et d’une extrême dangerosité doit être manié avec des précautions très précises. La petite fille de 2 ans venait de passer l’après-midi chez ses grands-parents, la poussette était restée dans le hall de l’immeuble quelques heures. Son père revenant chercher son enfant le soir l’a déposée comme à l’habitude dans sa poussette et cette fois l’enfant s’est mise à crier, pleurer d’une manière inhabituelle.

 

A Verdun, une fillette brûlée au 3e degré

Dès que le père est arrivé à son domicile, il s’est aperçu que sa fillette avait les fesses « brûlées  et qu’un liquide s’était répandu dans la poussette » ce sont les dires d’un porte-parole de la police. Selon l’Est-Républicain, le père a lui-même été brûlé lorsqu’il a voulu porter son enfant. La maman dans un état de choc n’arrive pas à comprendre comment on peut faire cela à un enfant, elle a d’ailleurs déclaré que quelques jours avant ce drame, la housse qui recouvre sa poussette en temps de pluie avait été abîmée. La police s’étonne de ces faits, car pour pénétrer dans l’immeuble, il faut un code et la porte est toujours fermée à clef.

A Verdun, l’acide aurait été versé volontairement

Des prélèvements ont été prélevés et des analyses sont en cours depuis hier dans un laboratoire de Lille. Selon un quotidien, la petite fille a été de suite transportée à l’hôpital de Nancy-Brabois (Meurthe-et-Moselle), les médecins ont constaté qu’elle était brûlée au troisième degré, elle devrait subir une greffe de peau dans quelques jours. Selon les premières sources, la thèse de l’accident serait écartée, un geste malveillant est sans doute à retenir.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Des cacahuètes

Allergie à l’arachide : des chercheurs australiens sur la voie d’une tolérance élevée et pérenne

Les arachides sont au deuxième rang des allergies alimentaires en France après l’allergie à l’oeuf. Risquent-t-elles …

Réagissez !