Accueil / Actualités / Viande dans un camion à 32° : des conditions préoccupantes

Viande dans un camion à 32° : des conditions préoccupantes

La viande n’était plus de première qualité, la température dans le camion était de 32 degrés. Les conditions étaient considérées comme déplorables.

Viande
Viande

Un contrôle effectué par la gendarmerie et les services de l’état ont permis de découvrir mercredi après-midi un chargement de viande de porc transporté dans des conditions quelque peu particulières, la température du camion était de 32°. Cette viande était destinée à une unité de découpe du département de l’Aude. Les conditions sanitaires de ce transport n’ont pas été respectées, les carcasses de viande auraient dû être conditionnées dans un camion réfrigéré entre 0 et 7°. Le contrôle réalisé par la gendarmerie et les services de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations ont cette fois pu éviter une livraison de produits alimentaires impropres à la consommation, les agents ont intercepté le camion en provenance du département du Tarn et il devait se rendre dans l’Aude où la viande devait être découpée et conditionnée pour être vendue.

La viande entreposée dans des sacs plastiques

La température du camion était un problème sanitaire très grave, mais il n’était pas le seul, les agents de contrôle ont découvert de la viande qui était entreposée dans des sacs plastiques posés à même le sol qui étaient d’une hygiène plus que douteuse. Le transport de la viande doit se faire dans des conditions très réglementées sinon des bactéries se développent et contaminent la viande qui devient impropre à la consommation, son ingurgitation peut se révéler dangereuse et créer des problèmes de santé très graves selon France 3.

La chaîne de froid rompue dans ce camion

Le camion a été renvoyé dans son département, les services vétérinaires vont poursuivre leurs investigations afin de savoir où la chaîne du froid a pu se rompre. Les services de l’Aude n’ont pas pu répondre à des questions supplémentaires ne pouvant fournir des précisions sur la localisation de l’abattoir d’origine. Des procès-verbaux vont être établis, l’enquête devra maintenant mettre en évidence les responsabilités de chacun des intervenants.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Forêt

Une Américaine de 26 ans perdue dans les bois en Alabama aux Etats-Unis a réussi à survivre

Après plusieurs semaines d’errance, cette jeune femme s’était égarée dans une zone qui lui était …

Un seul commentaire

  1. moi je dis faut faire un exemple un peu de prison en ferme ça fera pas de mal!

Réagissez !