Accueil / Actualités / VIH à Cuba : la transmission mère/enfant supprimée pour la 1ère fois

VIH à Cuba : la transmission mère/enfant supprimée pour la 1ère fois

Le VIH est un virus qui se transmet aussi de la mère à l’enfant, mais Cuba a le mérite d’avoir supprimé cette étape. Cela redonne de l’espoir à toutes les femmes qui voudraient donner la vie malgré cette maladie mortelle.

Grossesse
Grossesse / Crédit Photo : Pixabay – TawnyNina

L’information est importante, elle méritait donc un communiqué de presse proposé par l’Organisation Mondiale de la Santé. Daté de la fin juin 2015, le document relate la prouesse réalisée par Cuba qui a pu mettre un terme à la transmission du VIH de la mère à l’enfant. Ce dernier ne sera donc pas contaminé même si sa maman est malade. Il ne faut pas oublier que ce virus se transmet facilement via le sang ou pendant les rapports sexuels, mais il ne faut pas oublier l’accouchement.

Une avancée pour Cuba dans la lutte contre le Sida

Avec la suppression de cette transmission, la Science continue de progresser pour tenter d’atteindre une génération sans le virus du Sida qui continue de faire des ravages dans le monde et notamment dans les pays en voie de développement. Dans ces derniers, ce sont près d’un million de femmes touchées par le VIH qui optent pour une grossesse tous les ans. Il ne faut pas oublier que le risque de transmettre la maladie au bébé est de 15 voire 45 % dans certains cas de figure.

Cuba éradique la transmission du VIH lors de l’accouchement

Cuba a donc mis au point un procédé qui porte ses fruits et cette méthode pourra éventuellement inspirer d’autres nations. Par conséquent, les femmes contaminées par le VIH bénéficient de traitements antirétroviraux. Ces derniers sont indispensables pour réduire considérablement le risque d’infecter l’enfant lors de la venue au monde. De plus, des soins prénatals sont mis en place pour que la maman soit informée pleinement des risques, de ce qu’il faut faire, à bannir… Enfin, le pays qui reste le premier à supprimer cette transmission propose aux femmes d’accoucher par césarienne tout en proposant une autre solution d’allaitement. Avec la voie basse, l’enfant est en contact avec les sécrétions et le sang, ce qui accroit considérablement le risque d’être infecté.

Qu’est-ce que le virus du VIH ?

Si un premier pas est effectué pour mettre un terme à la domination du VIH, il ne faut pas oublier que l’enfant à naître devra prendre des traitements. Pour rappel, il s’agit d’un rétrovirus qui est responsable du Sida. Il touche particulièrement le système immunitaire, les personnes atteintes sont donc plus faibles et elles sont contaminées plus facilement par d’autres infections. Ce virus reste l’un des plus problématiques, car aucun vaccin n’a été trouvé alors que les débuts de l’épidémie remontent au 5 juin 1981.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Se raser le maillot

La très en vogue épilation génitale n’est pas dénuée de tous dangers

Un récent sondage révélait que 20% des Françaises avaient adopté l’épilation intégrale. La chasse aux poils pubiens …

Réagissez !