Accueil / Actualités / Une ville privée de 143 millions de litres d’eau, car un homme a uriné

Une ville privée de 143 millions de litres d’eau, car un homme a uriné

Dans une ville de l’Oregon aux États-Unis, un homme s’est soulagé dans un réservoir contenant 143 millions de litres d’eau. L’intégralité a été jetée.

Réservoir d'eau numéro 3

Comme le montre la vidéo, l’homme se trouvait à proximité du réservoir situé à Portland, une ville de l’Oregon aux États-Unis. Accompagné par deux amis, l’homme a escaladé la clôture protégeant le réservoir avant d’uriner. L’information n’est toutefois pas passée inaperçue puisqu’une caméra de surveillance a filmé la scène. Les faits se sont déroulés dans la nuit de mardi à mercredi et les services compétents ont rapidement procédé à des analyses. Ces dernières n’ont pas constaté que l’eau était devenue impropre à la consommation. Toutefois, il a été décidé de jeter les 143 millions de litres et cette opération a couté près de 35 000 dollars.

De l’eau gaspillée par la ville de Portland

Cette information relayée par la presse américaine a fait grand bruit et le porte-parole des services de l’eau a été contraint de s’expliquer. Il a précisé que dès qu’une contamination humaine était observée, les réservoirs étaient vidés, nettoyés et à nouveau remplis avec une nouvelle eau. Toutefois, la notion de gaspillage a entrainé une grande colère au sein de la ville, mais le porte-parole a expliqué que Portland était dans « une position enviable ». Ils possèdent de « l’eau en abondance, les réservoirs de Bull Run sont pleins à ne plus savoir qu’en faire ».

Problème de sécheresse en Californie

Dans les États voisins, le gaspillage de 143 millions de litres d’eau a entrainé une vive colère notamment en Californie. En effet, les habitants subissent selon le Los Angeles Times une sécheresse sévère et cette pratique a donc indigné de nombreuses personnes. Certains ont également précisé que les réservoirs n’étaient pas protégés, il y a donc régulièrement des excréments de rats, d’oiseaux et même de chauves-souris. Dans ces différents cas de figure, l’eau n’est pas changée.

L’homme urine dans le réservoir

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Alcool

Le binge-drinking bouleverse le cerveau, même au repos, des jeunes s’y adonnant

Une hyper-alcoolisation, qualifiée de binge-drinking (dans notre langue de Molière, nous disons aussi « biture express » …

Réagissez !