Accueil / Actualités / Viols dans une école d’Isère : rassemblement massif pour une marche

Viols dans une école d’Isère : rassemblement massif pour une marche

Après la révélation des viols dans une école d’Isère, une marche silencieuse a été organisée cet après-midi à Villefontaine.

Photo d'illustration d'école
Photo d’illustration d’école

Les habitants de cette ville ont défilé en début d’après-midi après la mise en examen du directeur de l’école primaire pour viols présumés sur mineurs, l’homme âgé de 45 ans a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Les parents ont organisé ce samedi 28 mars un mouvement de foule dans le silence « sans banderoles ni slogans » pour exprimer leur colère, leur incompréhension, leur interrogation. Pourquoi cet homme qui avait déjà été condamné en 2008 à six mois de prison assortis d’une mise à l’épreuve de deux ans et d’une obligation de soins  pour « recel de bien provenant de la diffusion d’images d’un mineur à caractère pornographique » est-il revenu dans le sillage des enfants et pourquoi a-t-il obtenu un poste dans l’enseignement ?

Une marche de soutien après les viols sur mineurs

Le directeur de l’école a été mis en examen pour « viols aggravés, agressions sur mineurs de moins de 15 ans et acquisition et détention d’images pédopornographiques ». Depuis les révélations du début de la semaine, d’autres plaintes se sont ajoutés à la liste des enfants agressés. Le premier ministre, Manuel Valls a soutenu les familles des petites victimes et il a déclaré avant que la marche ne commence sur son compte Twitter : « face à l’intolérable, soutien total aux familles pour la marche silencieuse ». A Villefontaine, petite ville de l’Isère à 25 kilomètres de Lyon, cette affaire a ému les 18 000 habitants, le maire Raymond Feyssaguet se dit solidaire de ce mouvement.

La compagne du violeur présumé accablée

Le ministre de l’Éducation et de la Justice, Christiane Taubira et Najat-Vallaud-Belkacem ont annoncé conjointement une demande « d’inspection », car selon leurs propos il y aurait eu « un dysfonctionnement ». L’épouse du présumé coupable est accablée, elle n’avait jamais remarqué chez son conjoint un tel comportement de cet ordre, elle se sent coupable et elle a déclaré « intolérable, horrible, brutal ».

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Sexe

La définition délicate de la durée normale d’un rapport sexuel

Quelle est la durée normale d’un rapport sexuel ? Un rapport, qui en appelle à …

Réagissez !