Accueil / Actualités / Le virus Zika favorise également la myélite aiguë, un trouble moteur

Le virus Zika favorise également la myélite aiguë, un trouble moteur

Le virus Zika entraîne des complications neurologiques et cette nouvelle étude vient malheureusement confirmer cet état de fait. La myélite aiguë serait une conséquence de cette maladie qui panique le monde depuis novembre 2015.

La myélite aiguë s’ajoute à la liste des désagréments du virus Zika

Le virus Zika avait déjà créé une épidémie il y a quelques années, mais l’ampleur n’avait apparement pas été aussi importante ou alors l’affaire n’avait pas bénéficié d’une médiatisation similaire. Dans tous les cas, cette maladie se retrouve souvent à la Une de la presse médicale et tous les jours, nous pouvons déplorer une mauvaise nouvelle. Après la transmission par le moustique tigre, il y a eu celle via les rapports sexuels non protégés. Par la suite, les scientifiques ont annoncé un déclenchement du syndrome de Guillain Barré puis la confirmation du lien avec les microcéphalies chez les nourrissons.

La myélite aiguë est un trouble moteur identifié chez une patiente de 15 ans

Désormais, nous pouvons ajouter tristement à la liste la myélite aiguë qui se caractérise par une perte des fonctions motrices. Cette découverte a pu être faite via le diagnostic effectué sur une patiente mineure âgée de 15 ans. Elle a perdu l’usage de son côté gauche et cela serait une conséquence du virus Zika qui favorise les complications neurologiques. Il faudra sans doute d’autres études pour savoir si la maladie est à l’origine d’autres problèmes de santé. En ce qui concerne cette jeune fille, elle a eu la possibilité de retrouver l’usage de son côté gauche après plusieurs semaines d’hospitalisation.

Le virus Zika n’est pas le seul à provoquer la myélite aiguë

Dans le monde, plusieurs pays sont impactés par le virus Zika et le Brésil est aussi touché par cette épidémie. Les habitants vivent dans la crainte notamment à cause des JO de Rio qui se profilent à l’horizon. La vigilance est donc de mise et il faut lutter contre les moustiques qui prolifèrent cette maladie responsable de la myélite aiguë. Cette dernière a pu être diagnostiquée selon l’INSERM et le CNRS à la suite de nombreux examens. Pour rappel, cette maladie est aussi provoquée par l’herpès, le zona, la varicelle ainsi que la légionellose.

Un moustique tigre, Pixabay – nuzree

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Sport

Un sportif filme sa crampe du mollet droit : du jamais vu tant c’est insoutenable !

Nous sommes tous égaux face à des crampes qui peuvent nous gâcher une séance de …

Réagissez !