LOADING

Type to search

Voir dans le noir : des gouttes dans l’oeil pour une vision nocturne

3 années ago
Share

Voir dans le noir est devenue chose possible, un homme s’est injecté un liquide dans l’œil pour bénéficier d’une vision nocturne inédite.

L'homme qui a participé au test

L’homme qui a participé au test

La vision nocturne est aujourd’hui réelle grâce à une expérience réalisée en Californie. Des biochercheurs ont tenté sur un cobaye volontaire Gabriel Lucina ce test, ils lui ont injecté une solution composée d’insuline et de CE6 (l’insuline permet de fixer le CE6). C’est un élément identique à la chlorophylle dans sa structure, il est utilisé dans le traitement des cancers, il augmente la sensibilité des cellules à la lumière à l’aide d’un laser à faible puissance. Les cellules cancéreuses peuvent être éliminées, mais cette fois les Biohackers ont ciblé cette molécule pour programmer une vision de nuit. Un biohacker est un individu qui expérimente principalement les propriétés de l’ADN et d’autres aspects génétiques, ils sont comparables aux hackers informatiques dans leurs approches ouvertes de leur champ d’études.

Gabriel Lucina peut voir dans le noir avec cette solution

Gabriel Lucina, chercheur en biochimie a donc accepté de se faire injecter à l’intérieur de l’œil cette solution, les effets se sont manifestés au bout d’une heure, le cobaye a dû porter des lunettes de soleil et des lentilles pour protéger ses yeux de la luminosité. Il a pu distinguer dans le noir total des couleurs ainsi que l’identification d’objets et tout cela à dix mètres, il a pu également reconnaître une personne à cinquante mètres. Les chercheurs mettent en garde, car ils ne connaissent pas encore très bien les effets secondaires et tous ces produits restent très dangereux et ne peuvent être maniés que par des professionnels.

Voir dans le noir est un test expérimental

Gabriel Lucina a dû porter des lunettes de soleil jusqu’à son coucher, à son réveil les effets s’étaient pratiquement estompés et les jours qui ont suivi l’expérience, les biochimistes n’ont pas constaté sur le patient d’anomalie. Ce test s’il ne présente aucun danger ne pourrait être très utile que pour les militaires qui voudraient réaliser des opérations nocturnes. Ce procédé est pour le moment à titre expérimental.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *