LOADING

Type to search

Yaourts périmés : la DLC n’est pas vraiment un indicateur

6 mois ago
Share

Les yaourts sont très appréciés des consommateurs, il en existe de multiples dans les rayons de nos supermarchés, ils ont une date limite de consommation. Certaines personnes les mettent à la poubelle dès que la date est dépassée, est-ce une erreur ou une réelle obligation de santé publique ? La DLC est souvent une indication déterminante lors de l’achat des produits particulièrement pour les laitages. 60 millions de consommateurs a mené l’enquête.

Yaourt

Les yaourts qui ont dépassé la DLC, faut-il résolument les jeter afin d’éviter de futurs problèmes de santé ?

Nous entrons dans une ère où la lutte contre le gaspillage prend de plus en plus d’ampleur, de nombreuses enseignes proposent des produits sous la forme de sacs, de cagettes vendus à des prix défiant toute concurrence à des fins anti-gaspi. Peut-on vraiment consommer ses produits décrits comme périmés sans danger pour notre santé ? L’apposition d’une date de limite sur les denrées a pour but de faire connaître aux consommateurs la limite au delà de laquelle l’aliment est susceptible d’avoir perdu de ses qualités (microbiologiques, gustatives, physiques, nutritives…). Généralement, les produits assortis d’une DLC se conservent au réfrigérateur (yaourts, charcuteries, viandes fraîches, plats cuisinés…). La terreur règne en ce qui concerne ces produits, du coup, nous sommes nombreux à les jeter à la poubelle lorsqu’ils atteignent la date limite.

Les produits laitiers sont fabriqués avec du lait pasteurisé et débarrassés de ses microbes dangereux

C’est une raison suffisante pour consommer vos yaourts sans aucune état d’âme sauf bien sûr si l’opercule est gonflé, ce qui signifie que le produit a fermenté. La quasi totalité des produits est très largement consommable après la DLC. 60 millions de consommateurs a mené l’enquête sur une soixantaine de yaourts répartis en six familles (natures fermes, natures brassés, fruits mixés, aromatisés, laits fermentés, fruits et morceaux). Les résultats des tests sont intéressants, un yaourt reste de bonne qualité trois semaines après la DLC, une légère acidification a été relevée, imperceptible des consommateurs, aucune souche pathogène n’a été mise en évidence. Les yaourts aux fruits, au sucre ne sont pas exposés aux bactéries nuisibles. Donc, plus de poubelle, vous pouvez consommer vos yaourts en toute quiétude. Les Français jettent plus de 26 kilos de nourriture par personne, généralement des produits périssables dont la DLC est dépassée. Il est important de rappeler que cette étude ne concerne pas les desserts lactés (mousses, liégeois…). Amateurs de laitages, la chasse au gaspillage est lancée.

Yaourt, Pixabay – Einladung_zum_Essen

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *