LOADING

Type to search

Tags:

Yassin Salhi : l’homme à l’origine de la décapitation d’Hervé Cornara a mis fin à ses jours

2 années ago
Share

Le 26 juin dernier en Isère, la famille d’Hervé Cornara est plongée dans l’horreur. L’homme était décapité par un certain Yassin Salhi. Ce dernier incarcéré a mis fin à ses jours.

La famille d’Hervé Cornara ne pourra pas se retrouver face à cet homme qui a ôté la vie d’un père de famille un jour de juin. Il était au siège de son entreprise lorsque Yassin Salhi lui demande de grimper dans sa voiture. À ce stade, il est assommé, étranglé puis décapité. Lorsqu’il a été interpellé, il rejetait la motivation religieuse, car il aurait agi à cause d’une altercation, mais cela est nié par la femme d’Hervé Cornara qui a accordé un entretien à Europe 1.

Yassin Salhi est décrit comme un lâche par l’épouse d’Hervé Cornara

Pour cette épouse, Yassin Salhi a été lâche jusqu’au bout et pour elle, il n’y a aucun doute, une motivation religieuse explique le décès de son mari. Il avait été incarcéré dans la prison de Fleury-Mérogis et il a été retrouvé sans vie. En effet, il s’est pendu dans sa cellule, mais il n’aurait pas été suicidaire. La femme d’Hervé Cornara estime qu’il y a un problème quelque part. Elle est donc en colère, car elle redoutait le suicide de Yassin Salhi qu’elle ne pourra donc pas affronter droit dans les yeux lors d’une confrontation au tribunal.

Yassin Salhi se serait pendu avec un câble électrique présent dans sa cellule

Yassin Salhi se trouvait à l’isolement et selon le Parisien, son placement venait d’être confirmé. Cette notification n’était pas la seule, car il avait été décidé de prolonger sa détention provisoire. Par conséquent, dès le 4 janvier 2016, il devait rester derrière les barreaux pour six mois supplémentaires. Le journal précise également qu’il s’est pendu en utilisant un câble d’alimentation qui servait pour un appareil électrique. Ce dernier était apparemment installé dans sa cellule et il avait la permission de le posséder.

Barbelés Prison, Pixabay

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *