Accueil / Actualités / Zika et la microcéphalie : les bébés seraient 13% à être ciblés

Zika et la microcéphalie : les bébés seraient 13% à être ciblés

Les chiffres concernant le virus Zika sont effrayants, car au Brésil plus de 285 décès ont été répertoriés à cause de la microcéphalie.

La main d'un bébé

Le virus Zika entraîne aussi des lésions oculaires importantes

La France s’apprête à célébrer l’été dans quelques semaines, mais cette période pourrait s’avérer propice au développement du virus Zika à cause de la prolifération des moustiques. Les enfants ne sont pas épargnés par cette maladie qui attaquerait les yeux. Dans une revue spécialisée, le Jama Ophthalmology, nous pouvons apprendre que, sur 24 enfants, plus de la moitié avait tendance à souffrir de problèmes. C’est donc un nouveau désagrément qui vient s’ajouter à la longue liste puisque le virus Zika est susceptible de provoquer l’apparition de plusieurs maladies alors que le moustique tigre transmet également la Dengue et le Chikungunya.

Près de 13% des enfants seraient la cible potentielle du virus Zika

Alors que le virus Zika est potentiellement dangereux pour les femmes enceintes, les scientifiques ont voulu connaitre le risque encouru pendant le premier trimestre. Depuis le début de l’alerte, les premiers mois se dévoilent comme les plus dangereux pour la vie de l’enfant, car, pendant cette période, le virus aurait un impact certain. Dans une étude découverte dans le New England Journal of Medicine, les scientifiques informent que près de 13% des bébés pourraient être concernés par une telle maladie au cours des trois premiers mois.

Un risque élevé pour les bébés lors du premier trimestre

Attention, cette étude se focalise sur cette période, mais le virus Zika a également un impact jusqu’à la fin de la grossesse, mais il serait moins actif. Des experts en santé estiment que l’Europe devrait traverser une période complexe à cause de cette maladie. Le Brésil, qui proposera bientôt les JO de Rio, est également dans une situation difficile. Des experts estiment qu’il faudrait modifier la date ainsi que le lieu des jeux, car le risque encouru par tous les visiteurs est important. Cela favoriserait également l’importation de la maladie à l’international.

La main d’un bébé, Pixabay – StockSnap

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Ecole

Aucune école n’acceptera les enfants non vaccinés selon Buzyn

La vaccination et la scolarité ne semblent avoir rien en commun et pourtant, l’un ne …

Réagissez !