LOADING

Type to search

Anna Atkins : les raisons d’un Doodle floral

3 années ago
Share

Anna Atkins est représentée à travers un Doodle qui met en avant un décor floral et plus précisément plusieurs sortes de feuilles.

Doodle d'Anna Atkins

Doodle d’Anna Atkins

Google a souhaité concevoir un Doodle spécifique pour Anna Atkins qui aurait célébré ses 216 ans ce lundi 16 mars. Ce décor rend hommage aux créations de cette passionnée qui avait par exemple proposé en 1854 le cyanotype de brins de Festuca ou encore le cyanotype de la prêle des bois un an auparavant. Les amateurs auront reconnu une sorte d’herbier qui consiste à collectionner plusieurs sortes de feuilles pour tenter d’obtenir un catalogue le plus large possible.

Anna Atkins a été la pionnière dans ce domaine

Auparavant, dans les écoles, les enfants avaient parfois l’habitude aux côtés de leur professeur de partir à la recherche des feuilles notamment lorsque l’automne approchait et que les arbres prenaient une couleur rouge très sympathique. Aujourd’hui, peu d’écoles proposent ce genre d’activités. Anna Atkins était quant à elle une passionnée et elle est considérée comme une pionnière dans ce domaine. De ce fait, cette botaniste britannique a dévoilé pour la première fois des herbiers dès 1843. Elle proposait à l’époque des images photographiques comme des cyanotypes. Il s’agit d’un procédé spécifique dans le monde de la photographie monochrome.

Des cyanotypes d’Anna Atkins dévoilés dans un livre

Ce Doodle met donc en avant cette méthode grâce à laquelle Anna Atkins pouvait obtenir un tirage photographique bleu de Prusse. Elle a été mise au point en 1842 grâce à John Frederick William Herschel qui était un scientifique et un astronome. Pour l’obtenir, deux produits chimiques sont nécessaires à savoir le Ferricyanure de potassium qui est rouge et le citrate d’ammonium ferrique qui est soit vert soit brun. Il aura fallu attendre le premier livre d’Anna Atkins pour que cette méthode soit illustrée. Cette dernière a toutefois des inconvénients, car le temps n’est pas son amie. Toutefois, des cyanotypes d’avant 1940 ont été conservés dans différents musées, dont le Nicéphore Niepce situé à Chalon-sur-Saône.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *