LOADING

Type to search

Cerveau : les jeux vidéo pourraient l’affecter sur le long terme

4 mois ago
Share

C’est un sujet qui revient souvent dans les médias, les jeux vidéo sont mauvais pour la santé, ils entraînent notamment une dépendance, des comportements violents. Ils peuvent parfois améliorer l’attention, la vitesse de réaction. Selon une dernière étude réalisée par des chercheurs québécois, les scientifiques devraient se montrer plus vigilants envers leurs patients, ne pas leurs proposer systématiquement des jeux afin de stimuler leurs fonctions cérébrales car cela pourrait avoir des effets néfastes sur le cerveau, une activité en fin de compte qui ferait plus de mal que de bien.

Jeux vidéo

Le débat sur les jeux vidéo reste ouvert : bénéfiques, dangereux, addictifs, violents

La maladie d’Alzheimer est de plus en plus présente dans notre société moderne. Selon certaines études, les personnes âgées atteintes de démence devraient jouer aux jeux vidéo en 3D, cela stimulerait leurs fonctions cognitives liées à la mémoire. Ils comportent plus d’informations spatiales à explorer. A travers le jeu, le public peu habitué à ce genre de nouvelles technologies peut facilement s’adapter en fonction de ses intérêts propres. Les troubles de la mémoire se développent avec le vieillissement de la population, les jeux vidéo peuvent devenir alors ludiques pour ce genre de génération. A l’institut Claude Pompidou de Nice sont expérimentés des jeux vidéo crées par l’armée américaine afin de recruter de nouveaux soldats, ces jeux sont arrivés dans le domaine de la santé, ils sont proposés aux malades atteints de déficience cognitive.

Cette nouvelle étude ne remet pas en question les bienfaits des jeux vidéo pour la mémoire à court terme

Les personnes adeptes de ce genre de jeux vidéo, ceux de tirs à la première personne seraient susceptibles de présenter moins de matière grise dans leur hippocampe, une partie qui reste essentielle au cerveau, plus elle est fragilisée, plus le risque de souffrir de dépression, de schizophrénie, de troubles de stress post-traumatique est important. Les jeux vidéo d’action sont donc selon cette étude à utiliser avec une grande précaution, il faut se montrer prudent, ne pas trop encourager les enfants, les jeunes adultes à y jouer de façon récurrente. Les auteurs de cette enquête appellent tous les fabricants de ces produits à changer la conception. Les jeux vidéo peuvent-ils vraiment rendre le monde meilleur ? Le virtuel prend t-il trop de place par rapport au réel ?

Jeux vidéo, Pixabay – Unsplash

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *