Accueil / High-Tech / Huawei lance également son ambitieux casque de réalité virtuelle Huawei VR

Huawei lance également son ambitieux casque de réalité virtuelle Huawei VR

Le secteur porteur de la réalité virtuelle, en plein essor, mais hyper-concurrentiel, voit arriver un nouveau venu, qui a été présenté, créant la sensation, lors d’un salon high-tech à Shangaï. En effet, s’inscrivant dans la lignée des deux géants sud-coréens LG et Samsung, le chinois Huawei, vient de lever le voile sur son premier casque de réalité virtuelle, baptisé avec une sobriété extrême, Huawei VR. Ce produit dernier cri est destiné à contrecarrer Samsung, et son casque Gear VR, avec lequel il veut au minimum rivaliser, et idéalement le dépasser. Le Huawei VR s’inspire librement de son rival, sur certains points, et se démarque du Gear VR, sur beaucoup d’autres. Nous y reviendrons plus loin. Sa particularité est d’être sans aucun écran mais de disposer d’une fente, prête à accueillir un smartphone pour son exploitation, avec la puissance la plus appropriée, mais exclusivement ceux de la marque du Huwaei VR (Huawei occupe, en effet, la troisième place mondiale, concernant la téléphonie mobile).

2 casques de réalité virtuelle pour le leadership mondial : le Huawei VR face au Gear VR

Le Huawei VR, qui est rappelons le fer de lance de Huawei, dans la lutte, qu’il s’apprête à se livrer contre le Gear VR de Samsung, offre aux acheteurs potentiels, un champ visuel de 95 degrés (son rival, qui est lui sud-coréen, propose quant à lui, au bon plaisir du consommateur, à l’oeil affûté, 96 degrés, ce qui est équivalent). Le Huawei VR déploie une artillerie hardware et logicielle de choix. Son catalogue se distingue sur le côté qualitatif tout autant que le côté  quantitatif, avec des chiffres qui nous parlent plus que les mots : 4000 films gratuits, 40 jeux, 350 images panoramiques et 150 visites virtuelles panoramiques. Il convient cependant de souligner un bémol gâchant un peu ce cadeau magnanime (100% gratuit) de Huawei à une future clientèle à conquérir : les films n’exploiteront pas toujours le potentiel de la réalité virtuelle. Le Huawei VR se distingue avec brio du Gear VR grâce à un dispositif audio à 360° (un port USB type-C est là pour le supporter contrairement au simple support USB de la Gear VR), mettant en valeur un son 3D, d’une qualité inégalée, qui promet une écoute optimale. A noter également un plus pour le Huawei VR, équipé d’un filtre atténuant la lumière bleue.

Samsung en tête pour la définition Quad HD alors que Huawei innove avec un son à 360°

Passons maintenant à la définition (c’est-à-dire la qualité de l’image), du Huawei VR, qui est dépendante de celles des derniers smartphones du constructeur chinois, dévoilés en même temps que le Gear VR, il y a une dizaine de jours, à Shangaï : le P9 et le P9 plus (nous pouvons inclure le Mate 8). Ces trois smartphones disposeront d’un casque adapté à leurs capacités propres. Les écrans de ces nouveaux modèles phares de la marque chinoise, sont basés sur une définition, de qualité (Full HD 1080p), mais laissant néanmoins, largement à désirer, concernant un rendu, qui n’est pas le plus approprié, pour la réalité virtuelle : le Quad HD constitue toujours le must, pour être à la pointe de l’innovation. Samsung ainsi que Android l’ont particulièrement bien compris et marquent des points incontestables contre le Huawei VR, en proposant déjà des écrans, se servant du Quad HD. Le constructeur Huawei, peut encore améliorer son prototype, car il joue la carte du mutisme, avec ni prix, ni date de sortie, divulgués officiellement ou ayant fuité pour l’instant. C’est la Chine qui serait, selon toute probabilité, le marché inaugural de ce casque, pays étant à la fois sa mère et à la fois son berceau.

Huawei VR, Huawei

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Téléphone

DAS : 5 conseils pour limiter les risques liés à l’utilisation du téléphone

L’indice DAS (Débit d’Absorption Spécifique) permet de mesurer la quantité d’ondes électromagnétiques émise par un …

Réagissez !