Accueil / High-Tech / Comète Tchouri : la forme de Canard qui intrigue

Comète Tchouri : la forme de Canard qui intrigue

La comète Tchouri est observée sous toutes les coutures par Rosetta, mais ce sont désormais les scientifiques qui tentent de résoudre un mystère. Celui-ci s’articule autour de sa forme de canard qui a fait l’objet d’une enquête.

La comète Tchouri en forme de canard
La comète Tchouri en forme de canard / Crédit Photo : ESA

La sonde scrute tous les mouvements de la comète Tchouri et les scientifiques ont été interpellés par cette forme de canard. Ce n’est pas la première fois qu’un design atypique est observé dans le monde de l’astronomie. En effet, lorsque la sonde New Horizons est arrivée à proximité de la planète Pluton, rapidement, les internautes se sont emballés, car elle mettait en avant le visage de Pluto. Ce personnage est célèbre dans l’univers Disney puisqu’il est le fidèle ami de Mickey.

La comète Tchouri est constituée de deux lobes après une collision

Les scientifiques ont donc tenté de résoudre ce mystère et la forme de canard de bain de la sonde Tchouri pourrait être le résultat d’une collision. C’est dans la rubrique Nature que l’hypothèse la plus probable a été partagée. Les travaux entrepris par l’université de Padoue située en Italie estiment que la comète s’est formée après une collision. Si cette dernière avait été effectuée avec une vitesse importante, le choc aurait causé la disparition de la comète. Or, les travaux montrent qu’elle aurait pu se produire à une faible vitesse.

La caméra OSIRIS de Rosetta observe le canard formé par Tchouri

Par conséquent, le corps qui a percuté la première version de la comète Tchouri se serait soudé. La sonde Rosetta qui est arrivée sur son lieu d’étude le 6 août 2014 a pu transmettre des informations sur la composition. La majeure partie de la comète qui formerait ainsi le corps de ce canard est constituée de strates dont l’épaisseur pourrait atteindre 650 mètres. En regardant avec attention les photos diffusées par la caméra OSIRIS, les chercheurs ont constaté que les couches du petit lobe semblaient être indépendantes. C’est de cette manière que la thèse de la collision a été mise en avant.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Dépression

Google vous apporte son aide pour diagnostiquer une dépression

Les internautes américains pourront via un questionnaire détaillé évaluer la sévérité de leurs symptômes. Il …

Réagissez !