Accueil / High-Tech / Consultation médicale téléphonique : les médecins s’interrogent

Consultation médicale téléphonique : les médecins s’interrogent

La consultation médicale téléphonique est proposée par Axa, mais l’Ordre des médecins n’approuve pas ces méthodes.

Médecins
Médecins

La consultation médicale par téléphone est mise en place par Axa et le service serait disponible en janvier prochain. Cela s’adapte parfaitement aux nouvelles tendances et surtout aux habitudes des internautes. Ces derniers ont un réflexe lorsqu’ils référencent un symptôme. Ils cherchent sur Internet la signification et tentent d’obtenir quelques informations pour bénéficier d’un traitement. Cela peut donc apparaître comme une bonne idée puisque le procédé répond aux besoins des internautes, mais l’Ordre des médecins n’approuve pas ce procédé qui sera disponible pour les 2.2 millions de personnes chez Axa.

Une consultation médicale par téléphone avec des urgentistes

Par téléphone, il sera possible de joindre des médecins urgentistes et obtenir ainsi des précisions sur un ou plusieurs symptômes. Au vu du diagnostic effectué par téléphone, le professionnel de la Santé dirigera le patient vers le circuit classique en lui proposant par exemple la consultation médicale traditionnelle. Toutefois, l’Ordre des médecins a fait connaitre son désaccord par rapport à la méthode d’Axa. Le Conseil national a décidé le 19 mars dernier de saisir le ministère de la Santé dans le but qu’il rende un verdict sur cette consultation médicale par téléphone. Les médecins ont peur que ce procédé permette la création d’un parcours de soin parallèle.

L’Ordre des médecins se questionne sur cette consultation médicale

Le Conseil se questionne ainsi sur la consultation médicale par téléphone en précisant que cette méthode n’est-elle pas destinée à « créer en marge du médecin traitant […] un système qui va le doublonner et sera pris en charge uniquement par l’assurance maladie complémentaire ? ». De plus, si cette prise en charge se confirme, l’Ordre des médecins révèle qu’une téléconsultation classique ne bénéficie pas d’une prise en charge que ce soit du côté de l’assurance maladie obligatoire ou complémentaire. De ce fait, le Conseil national attend des réponses à ses questions.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Bijou

Les bijoux deviennent désormais intelligents pour étudier votre santé

Difficile de passer à côté de ces objets connectés qui ont largement envahi notre quotidien. …

Réagissez !