Accueil / High-Tech / Embryons 3D : une impression novatrice pour les FIV

Embryons 3D : une impression novatrice pour les FIV

Des embryons 3D ont été obtenus par la méthode d’impression. Cette solution novatrice révolutionnerait la FIV.

Embryons
Embryons

Des embryons imprimés en 3D sont susceptibles d’aider de nombreuses femmes qui ont recours à la FIV (Fécondation In Vitro). Cette technique de procréation médicalement assistée est plébiscitée par de nombreux couples qui ne possèdent que ce moyen pour tenter d’obtenir un enfant. Mise au point dans les années 70, la FIV a été opérationnelle dès les années 80 et cette innovation a été révolutionnaire. Le concept est assez simple puisque le sperme de l’homme est en contact avec les ovules de la future mère dans des boîtes stériles. Lorsqu’une fécondation est observée, l’embryon a tendance à se développer.

Un taux de réussite de 40 % avec des embryons en 3D

Toutefois, les embryons ne donnent pas automatiquement la naissance d’un enfant, car le taux de réussite est actuellement de 20 %. Cette découverte de l’impression 3D s’avère être primordiale, car elle est susceptible de doubler les chances de réussite. Tout en bénéficiant d’un réel respect de l’éthique, la fécondation aurait donc 40 % de chances d’avoir des effets positifs. Cette innovation a été mise au point par l’Université de Montpellier, le CHRU, la société Tridology ainsi que l’INSERM. Leur collaboration a fait l’objet d’un brevet pour les USA et l’Europe depuis le 1er juillet.

Des embryons imprimés en 3D s’avèrent être intéressants

Les embryons humains préimplantatoires peuvent ainsi être imprimés en 3D. Le Pr Samir Hamamah qui a participé à cette découverte a révélé que les embryons se retrouvaient sur un seul plan lors de l’observation au microscope. Cette innovation consiste à prendre « plusieurs plans de l’embryon que nous plaçons dans un logiciel, ce qui permet de le reconstituer et de l’imprimer également en 3D ». En parallèle des chances de réussite qui sont plus importantes, ce procédé permet également d’améliorer selon lui de « façon significative le choix de l’embryon à replacer dans la cavité utérine ».

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Ordinateur

e-santé : les Français tombent amoureux de la technologie

Un dernier sondage sur la télémédecine montre que la plupart des Français accordent leur confiance …

Un seul commentaire

  1. Il faut vraiment lire entre les lignes pour, peut-etre, deviner de quoi l’article veut parler… totalement incomprehensible pour ceux qui n’ont jamais eu affaire a une FIV…

Réagissez !