Accueil / High-Tech / Facebook et les photos d’allaitement : une censure levée

Facebook et les photos d’allaitement : une censure levée

Les photos d’allaitement et Facebook ne faisaient pas bon ménage puisque le réseau social appliquait une véritable censure. Cette dernière a été levée.

Photo d'allaitement sur Facebook
[/media-credit] Photo d’allaitement sur Facebook
Une véritable bataille a été observée sur le réseau entre les mamans et la direction de Facebook. Sur ce dernier, les règles sont strictes, mais elles ne sont pas toujours très bien comprises par les internautes. Les abonnés à ce réseau social ont donc pu découvrir au fil des mois des clichés mettant en avant une réelle nudité, il y a également eu des scènes de décapitation avec une atroce vidéo… La société de Mark Zuckerberg souhaitait donc appliquer ces règles en proposant une alternative. Les photos d’allaitement étaient autorisées, mais elles devaient être actives.

Les photos d’allaitement ne sont plus censurées par Facebook

Par conséquent, Facebook censurait tous les clichés où il était possible de découvrir un mamelon ou encore une aréole. Les femmes victimes de cette censure ont fait part de leur colère notamment en utilisant le hashtag FreeTheNipple qu’il était possible de retrouver sur Facebook et sur Twitter. La mobilisation a eu raison de la patience du réseau social qui a souhaité mettre à jour les politiques d’utilisation. Les photos d’allaitement ne sont donc plus censurées que l’acte soit passif ou actif.

Les mères qui allaitent gagnent une bataille face à Facebook

Les femmes ont par conséquent gagné leur bataille contre Facebook qui n’a pas hésité à réagir en précisant que les photos d’allaitement mettaient en avant un instant convivial entre la mère et l’enfant. Cet acte à la fois naturel et beau a donc sa place sur le réseau social, car selon la direction la censure provenait parfois de plaintes laissées par les internautes selon les propos de la direction relayés par IbTimes. En effet, ces derniers ont la possibilité de réagir sur Facebook en signalant par exemple des comportements négatifs, des vidéos ou encore des clichés. Par conséquent, Facebook précise que les photos parfois censurées avaient été signalées par les membres.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Dépression

Google vous apporte son aide pour diagnostiquer une dépression

Les internautes américains pourront via un questionnaire détaillé évaluer la sévérité de leurs symptômes. Il …

Réagissez !