Accueil / High-Tech / Facebook : pour un prêt, les banques pourront regarder les amis

Facebook : pour un prêt, les banques pourront regarder les amis

Facebook pourrait devenir un frein à l’épanouissement d’une vie, car les banques auraient l’occasion de regarder avec attention les amis avant de donner une réponse pour l’obtention d’un prêt et cela à cause d’un nouveau brevet.

Facebook
Facebook / Crédit Photo : Pixabay – FirmBee

Facebook est déjà utilisé par certains employeurs et des personnes ont même été menacées de perdre leur emploi à cause de commentaires déposés ou de photos osées. Cette fois, c’est le domaine bancaire qui pourrait avoir un droit de regard sur la liste des amis d’un client qui souhaiterait obtenir un prêt. En utilisant les nombreuses données qui sont relayées sur les comptes, les établissements bancaires pourraient ainsi se faire un avis objectif sur un consommateur sur son réel quotidien en évaluant les risques d’un tel prêt.

Un brevet pour Facebook pour évaluer les risques d’un prêt

Cette situation serait causée par un brevet déposé par Facebook qui aura sans doute du mal à être digéré par les internautes s’il venait à être officialisé. Certains peuvent se demander comment le système pourrait fonctionner et le concept est assez simple. Les prêteurs regarderaient les amis et leur capacité à rembourser leur propre crédit, leur situation serait ainsi en mesure d’influencer favorablement ou inversement la décision. Ce brevet relayé notamment par Presse Citron pourrait ne jamais être appliqué, car tous ceux qui sont déposés ne sont pas utilisés.

Des banques scruteraient déjà Facebook pour un prêt

Toutefois, des établissements bancaires n’auraient pas attendu une telle mise en place par Facebook pour regarder le profil du client. En effet, aux États-Unis, l’affaire avait été révélée par CNN en 2013 et à l’époque, elle stipulait que des entreprises bancaires évaluaient le risque d’un prêt en s’appuyant sur un score partagé notamment par des sociétés comme Lenddo ou Kreditech en Allemagne. Toutes les informations qui transitent sur la toile sont observées à la loupe pour donner un ordre d’idée sur les capacités futures de remboursement et le sérieux du profil.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Dépression

Google vous apporte son aide pour diagnostiquer une dépression

Les internautes américains pourront via un questionnaire détaillé évaluer la sévérité de leurs symptômes. Il …

Réagissez !