Accueil / High-Tech / Facebook : un filtrage plus soutenu, mais pas de censure

Facebook : un filtrage plus soutenu, mais pas de censure

Facebook a déjà été pointé du doigt pour des contenus parfois choquant. La société de Mark Zuckerberg rebondit.

Facebook
Facebook

Facebook a déjà mis au point depuis novembre dernier un filtre plus soutenu pour les contenus qui sont diffusés sur les fils d’actualités. Certains internautes ont donc eu l’occasion de découvrir des messages d’avertissement et ils concernent généralement les vidéos. Ces dernières sont de plus en plus nombreuses sur la timeline, car la société de Mark Zuckerberg a souhaité diversifier ses prestations. Les utilisateurs peuvent ainsi partager avec une réelle aisance les images et les internautes peuvent les lire en passant simplement le pointeur de la souris dans l’encadré.

Facebook fait appel à la communauté, mais ne censure pas

D’un point de vue théorique, Facebook a la possibilité de combler les adeptes de ce réseau social. Toutefois, la réalité est un peu différente, car les fils d’actualités regorgent de contenus décrits comme inappropriés. Les internautes avaient été nombreux à mettre en avant des vidéos choquantes comme celle de la décapitation. Désormais, les contenus qui choqueront seront épinglés par un message d’avertissement, mais ils ne seront pas censurés. Ces mesures ne devraient pas combler toute la toile, car certains sont révoltés lorsque certaines vidéos se lancent à leur insu. Le réseau social appelle également à la responsabilité des personnes qui publient des contenus sur leur timeline.

Facebook épinglera les vidéos avec un message spécifique

La société de Mark Zuckerberg demande que les contenus choquants qui peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes ne soient pas postés. Toutefois, Facebook ne peut pas suivre chacun des utilisateurs pour voir ce qu’ils relayent, l’entreprise fait donc appel à la communauté. Cette dernière peut être amenée à signaler un contenu inapproprié qui aura ensuite un message d’avertissement. De plus, les filtres seront conçus de telle sorte que les plus jeunes ne pourront pas y avoir accès. Cela devrait par conséquent rassurer quelques parents qui sont parfois impuissants face aux vidéos et aux contenus inappropriés qui sont déversés quotidiennement sur la toile.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Dépression

Google vous apporte son aide pour diagnostiquer une dépression

Les internautes américains pourront via un questionnaire détaillé évaluer la sévérité de leurs symptômes. Il …

Réagissez !