Accueil / High-Tech / Fœtus d’équidé : l’Allemagne dévoile un spécimen vieux de 48 millions d’années

Fœtus d’équidé : l’Allemagne dévoile un spécimen vieux de 48 millions d’années

Le fœtus d’équidé est important pour la Science, car il date de 48 millions d’années. L’étude permettrait aux scientifiques d’en apprendre davantage sur les ancêtres des chevaux. De plus, le fossile est bien conservé.

Cheval
Cheval / Crédit Photo : Pixabay – markusspiske

Même si des espèces ont aujourd’hui disparu, elles peuvent communiquer avec les scientifiques actuels grâce à la découverte de fossiles. Le fœtus d’équidé mesure 12.5 cm, mais cette taille en apparence petite est grande en révélation. Ce n’est pas aux États-Unis ou en France que la découverte a été faite, car elle s’est produite en Allemagne sur le site Messel réputé pour la présence de fossiles. Les premières expérimentations ont tenté d’expliquer la mort de cet équidé qui aurait été écrasé au vu de l’aspect des différents os.

48 millions d’années, c’est l’âge de ce fœtus d’équidé d’Allemagne

Mis à part la date de 48 millions d’années qui offre une réelle promesse, les chercheurs qui ont partagé leurs travaux dans la revue Plos One ont été interpellés par la composition. En effet, le fœtus d’équidé comprenait tous les éléments sauf le crâne qui était absent. Toutefois, ils ont pu examiner les différents os ainsi que des fragments de tissu mou. Ce n’est pas la première fois que des découvertes aussi spectaculaires se produisent. Il y a quelques jours, les connaissances sur les dinosaures étaient remises en question à cause d’une trouvaille.

Ce fœtus d’équidé a perdu la vie avant de venir au monde

En effet, un fossile de nombreux dinosaures a été examiné en Alaska et les fragments ont montré que cette espèce ne craignait pas le froid contrairement aux idées reçues. En ce qui concerne le fœtus d’équidé, la conservation était tellement optimisée que les scientifiques ont eu la chance de reproduire l’animal. En parallèle, les équipes du musée d’histoire naturelle de Suisse ainsi que celles du Senckenberg Research Institute ont pu observer aux rayons X la jument qui serait décédée avant de donner naissance à son petit. De plus, ils ont retrouvé quelques similitudes avec les juments d’aujourd’hui.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

données perdues

Mes données sont-elles perdues ?

Vous venez par erreur de supprimer un fichier très important et malheureusement vous n’avez pas …

Réagissez !