Accueil / High-Tech / GJ 436b : une planète extrasolaire qui veut devenir une comète

GJ 436b : une planète extrasolaire qui veut devenir une comète

GJ 436b appelée également Gliese 436b ou encore une planète extrasolaire a le statut d’une exoplanète, mais cela ne semble pas la combler. Avec sa chevelure, elle usurpe l’identité d’une comète.

Gliese 436b
Gliese 436b / Crédit Photo : Nasa/ESA

Dans l’Univers, il y a encore des mystères qui demandent une attention particulière et les découvertes futures permettront de comprendre davantage l’apparition de la Terre et de la vie. Alors que des chercheurs se concentrent sur Rosetta et Philae qui a pu se réveiller, d’autres se focalisent sur le télescope Hubble qui a découvert la chevelure de GJ 436b alors que cette caractéristique est référencée uniquement sur les comètes.

GJ 436b est une exoplanète qui a 23 fois la masse de la Terre

Les scientifiques ont pu obtenir quelques informations concernant cette exoplanète peu ordinaire. Elle est en orbite autour d’une naine rouge baptisée Gliese 436 et elles se trouvent toutes les deux dans la constellation du Lion. Elle se trouve à 33.1 années-lumière de la Terre et la première fois qu’elle a été découverte, c’était en 2004. En effet, cette exoplanète dont la masse est 23 fois celle de la Terre a une seconde particularité, car elle a été l’une des premières planètes extrasolaires qui possédaient une taille aussi petite alors qu’elles se trouvent dans le système solaire.

Les équipes ont donc constaté la présence d’un immense nuage de gaz qui provenait de Gliese 436b.

L’exoplanète Gliese 436b devrait garder son atmosphère malgré sa fuite

La revue Nature s’est donc penchée sur cette découverte faite par David Ehrenreich et ses partenaires. Ils ont pu constater des transits en UV et l’interprétation de ce phénomène concerne la formation de cette queue similaire à celle d’une comète. GJ 436b perdrait ainsi près de 100 à 1000 tonnes de gaz toutes les secondes et cela a eu un réel impact depuis sa formation. En effet, cette planète extrasolaire aurait ainsi perdu près de 10 % de sa masse, mais ce pourcentage ne serait pas excessivement grave.

En effet, jusqu’à la fin de sa vie, elle devrait conserver tout de même son atmosphère malgré une fuite de gaz.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Dépression

Google vous apporte son aide pour diagnostiquer une dépression

Les internautes américains pourront via un questionnaire détaillé évaluer la sévérité de leurs symptômes. Il …

Réagissez !