Accueil / High-Tech / Jeu des 72 heures sur Facebook : les ados jouent à disparaitre

Jeu des 72 heures sur Facebook : les ados jouent à disparaitre

Le jeu des 72 heures sur Facebook semble se popularisé. Les adolescents jouent ainsi à disparaître, ce qui plonge les parents dans une terrible angoisse.

Facebook
Facebook

Les adolescents trouvent toujours de nouvelles choses pour donner à leurs parents des inquiétudes inutiles. Un nouveau jeu vient de voir le jour sur Facebook : « le jeu des 72 heures », cela consisterait à disparaître durant 24, 48, 72 heures sans prévenir personne. Après tous les défis ridicules qui circulent sur les réseaux sociaux  « Neknominations » ou « à l’eau ou un resto », les adolescents ont trouvé cette fois un jeu des plus dangereux, et tout cela pour affoler les parents, se rendent-ils compte des conséquences que ce genre de jeu peuvent entraîner ?Une petite fille de 13 ans avait disparu dans le nord de la France pendant trois jours de chez elle avant de rentrer comme une fleur en expliquant qu’elle voulait essayer ce nouveau défi, ceci a été confirmé par le Procureur de la République de Valenciennes selon 20 Minutes.

Attention au jeu des 72 heures sur Facebook

Sur Facebook, depuis déjà quelque temps circulait une alerte avertissant les parents que leurs adolescents préparaient quelque chose en secret, un nouveau jeu le « 72 heures ». Ce défi est né dans le sud de la France avant de se propager dans tout le pays. Début avril, Jean-Marc Aubert animateur de la page d’actualités Hérault H 24 écrivait un message destiné aux parents « les jeunes ne veulent pas en parler, leur but c’est disparaître sans prévenir personne ». Jusqu’à aujourd’hui aucune disparition n’a pu vraiment être imputée à ce jeu, les parents d’adolescents sont très inquiets, il règne une vraie « psychose ». Magali Duwelz, spécialiste des jeux dangereux et présidente de l’association « SOS Benjamen » conseille à tous les parents de vérifier les téléphones portables de leurs enfants et aussi de dialoguer avec eux.

Un jeu qui peut tourner à la catastrophe

L’association Assistance et recherches des personnes disparues (ARPD) préfère ne pas polémiquer et ne pas trop donner d’importance à ces menaces, car selon eux cela donnerait encore plus « d’idées aux gamins ». Faut-il avoir peur de ce nouveau jeu ? Les adolescents sont capables de tout sans penser que parfois le jeu peut tourner au drame.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

données perdues

Mes données sont-elles perdues ?

Vous venez par erreur de supprimer un fichier très important et malheureusement vous n’avez pas …

Un seul commentaire

  1. L’ARPD a raison de ne pas faire de publicité pour ce nouveau phénomène stupide.
    Il faudrait être parfaitement stupide pour faire un article sur internet afin de le faire connaître à tous et ainsi donner l’envie aux enfant de se mettre en danger.
    Merci à Six Actualités de l’avoir fait !

Réagissez !