LOADING

Type to search

La Nasa répond pour l’impact imminent entre la Terre et un astéroide

2 années ago
Share

La Nasa a été contrainte de répondre à une spéculation qui prenait de l’ampleur. Elle s’articulait autour de la fin du monde à cause d’un impact entre la Terre et un astéroïde et le choc serait imminent.

Astéroïde

Astéroïde / Crédit Photo : Pixabay – 237607

Ce n’est pas la première fois qu’une fin du monde est annoncée, mais celle de 2012 avait fait un grand bruit et elle était même au centre d’un film. Basés généralement sur des prévisions de tels ou tels spécialistes, les esprits s’emballent rapidement en interprétant le moindre signe. Même si le passé de la Terre a été totalement chamboulé par un impact avec un astéroïde qui a causé l’extinction des dinosaures, le scénario ne devrait pas se reproduire d’ici peu.

La Nasa publie un communiqué pour répondre précisément à la rumeur

La dernière spéculation annonçait tout de même un impact entre le 15 et le 28 septembre, mais le 19 août dernier, la Nasa a souhaité mettre un terme à toutes les rumeurs de ce genre. L’agence américaine stipule qu’aucun phénomène de ce genre ne se produira. La spéculation prévoyait la destruction de l’Amérique du Sud, les côtes Atlantique ainsi qu’une bonne partie des États-Unis et du Mexique. Les chercheurs de la Nasa insistent sur le fait qu’il n’y a aucune preuve concernant un tel impact et aucune donnée scientifique ne le prouve.

Un risque de 0.01 % pour un impact entre la Terre et un astéroïde

La Nasa possède un programme spécifique qui permet d’évaluer une menace et notamment de repérer un éventuel impact. Les dernières données ne mettent en avant aucun astéroïde susceptible de rentrer en contact avec la Terre. De plus, la Nasa souhaite être rassurante et elle veut calmer les esprits. Par conséquent, elle précise que dans les 100 prochaines années, le risque que la Terre soit frappée par un astéroïde avec un impact aussi important est de 0.01 %. Nous pouvons donc dormir sur nos deux oreilles, la fin du monde n’est pas encore d’actualité.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *