Accueil / High-Tech / L’homme de Neandertal était aussi cannibale

L’homme de Neandertal était aussi cannibale

L’homme de Neandertal a disparu il y a plus de 40.000 ans pour des raisons qui restent encore aujourd’hui inconnues, peut-être un régime alimentaire non adapté, des maladies, mais ce n’est que des hypothèses. Par rapport à l’Homo-Sapiens, il existe de nombreuses différences si l’on compare les deux squelettes des deux espèces, le Neandertal était trapu, sa cage thoracique était large, son avant-bras de même taille que son bras, ses membres inférieurs étaient courts sans doute pour mieux s’acclimater à un relief essentiellement montagneux.

Homme de Néandertal

L’étude de sa dentition montre que l’homme de Neandertal mangeait principalement de la viande. Des enquêtes ont montré également que le Néandertalien n’était pas juste une brute épaisse sans culture, il fabriquait des outils, inhumait ses morts, il a aussi vécu sous des climats des plus rudes, il dépensait plus de 5000 calories journellement.

Peut-on dire aujourd’hui que l’homme de Neandertal n’a pas complètement disparu ?

Une équipe de scientifiques a étudié ce peuple d’après des analyses effectuées sur des ossements retrouvés au XIXe siècle dans les grottes de Goyet en Belgique. Ces premiers résultats montrent que l’homme de Neandertal était aussi un cannibale. Jusqu’à présent, on croyait qu’il se nourrissait principalement de viandes de chevaux, de rennes. L’archéologue en charge de cette étude explique que d’après les preuves mises en évidence, le cannibalisme était avéré chez ce peuple. Des os humains ont été retrouvés cassés d’une façon identique à ceux d’animaux qu’ils consommaient, ils pouvaient ainsi extraire plus aisément la moelle. Selon les scientifiques, cette découverte est une première, les résultats ont été publiés dans la revue Scientific Reports. Quant à savoir si c’était récurent, impossible de le certifier, ce n’était peut être qu’occasionnellement ou symbolique, tout reste à prouver.

L’homme de Neandertal était un excellent chasseur, un très bon tailleur de pierres

Il était parfaitement adapté à un climat rude semblable à celui que l’on connait aujourd’hui en Sibérie. Sa disparition reste une énigme, cela résulte sans doute d’une conjonction de plusieurs facteurs : baisse de fécondité, maladies importées par l’homme de Cro-Magnon. La conservation de leurs aliments (plantes et autres baies très répandues dans ces contrées). Ils étaient soit congelés, séchés, soit mis dans de la graisse. La forme de leur larynx indique qu’ils étaient capables d’utiliser un langage articulé, on ignore s’ils étaient couverts de poils ou non. Les comparaisons récentes entre le génome de plusieurs Néandertaliens et celui de l’homme actuel montre qu’il nous a transmis entre 1 et 4% de ses gènes. D’autres études vont sans doute affiner ses premiers résultats, si l’homme de Neandertal était confronté au cannibalisme, l’ampleur de ce phénomène reste mystérieux.

Homme de Néandertal, Pixabay – tpsdave

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Bijou

Les bijoux deviennent désormais intelligents pour étudier votre santé

Difficile de passer à côté de ces objets connectés qui ont largement envahi notre quotidien. …

Réagissez !