Accueil / High-Tech / Mandibule africaine : une découverte qui remet tout en question

Mandibule africaine : une découverte qui remet tout en question

Une mandibule africaine a eu le pouvoir de tout remettre en question en ce qui concerne le genre humain. Cette découverte n’est pas anodine.

Mandibule africaine
Mandibule africaine

Cette mandibule africaine a sans doute étonné de nombreux chercheurs, car ce morceau de mâchoire apporte des informations importantes. La Terre et les précédents occupants n’ont pas transmis l’intégralité de leur savoir et les scientifiques tentent de combler les zones d’ombre. Pour cela, ils partent à la recherche de fossiles qui sont dissimulés dans le sol en espérant que de nouvelles données apparaîtront devant leurs yeux. Cette découverte qui est survenue en Éthiopie ne serait pas anodine pour le genre humain.

En Éthiopie, les paléontologues font une découverte surprenante

Au premier abord, cette mandibule africaine semblait banale puisqu’elle était composée de 5 dents. Toutefois, en accordant une attention particulière à cette mâchoire, les scientifiques ont constaté qu’elle était vieille de 2.8 millions d’années. C’est à cet instant qu’ils ont compris que cette mandibule était un morceau du puzzle qu’ils ont quelques difficultés à reconstruire. Avec cette datation, les scientifiques révèlent que l’origine de l’humanité est remise en cause puisque la mâchoire la repousse de 400 000 ans. C’est un fait important, car les paléontologues se retrouvent face à un mystère.

Une mandibule de 8 cm réduit le fossé entre 2 périodes

En effet, Lucy qui est célèbre pour avoir représenté l’Australopithèque date de 3.2 millions d’années. Le genre Homo est ensuite apparu aux alentours de 2 millions d’années. Entre ces deux évènements, les scientifiques sont face à un véritable fossé et le puzzle est complexe à reconstruire. Cette mandibule africaine d’une longueur de 8 cm permet de réduire ce fossé, mais de nouvelles questions apparaissent. En ce qui concerne la découverte, elle a été faire en 2013 dans la région Afar et plus précisément au niveau de la zone baptisée Ledi-Geraru comme le révèle la revue Nature qui relaye la découverte.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Bijou

Les bijoux deviennent désormais intelligents pour étudier votre santé

Difficile de passer à côté de ces objets connectés qui ont largement envahi notre quotidien. …

Réagissez !