Accueil / High-Tech / Maria Gaetana Agnesi : un Doodle pour l’auteur du traité d’analyse spécifique

Maria Gaetana Agnesi : un Doodle pour l’auteur du traité d’analyse spécifique

Maria Gaetana Agnesi est à l’honneur sur Google puisque son portrait est au centre de ce Doodle représentant son domaine de prédilection.

Maria Gaetana Agnesi, le Doodle
[/media-credit] Maria Gaetana Agnesi, le Doodle
Google se retrouve une nouvelle fois au cœur des mathématiques avec le Doodle réservé à Maria Gaetana Agnesi. Il y a quelques jours, la firme de Mountain View proposait aux internautes celui de Dorothy Hodgkin. Cette dernière était connue puisqu’elle avait élaboré en partie la géométrie en 3 dimensions dans le but d’élucider le mystère de la molécule d’insuline. En ce vendredi 16 mai, Google propose le Doodle de Maria Gaetana Agnesi qui aurait eu 296 ans. Dans le monde des mathématiques, elle avait acquis une certaine renommée grâce à un traité d’analyse.

Le manuel de Maria Gaetana Agnesi

Maria Gaetana Agnesi est renommée pour son implication dans les institutions analytiques. Cette œuvre parait alors qu’elle est âgée de 30 ans (en 1748). À cette époque, il est considéré pour un « usage de la jeunesse italien », il s’agit donc d’un manuel scolaire. Ce dernier propose aux élèves quatre importants chapitres. Ils traitent de l’algèbre élémentaire (analyse des quantités finies), du calcul différentiel (analyse des quantités infiniment petites) et du calcul intégral. Ce dernier a l’opportunité d’intégrer dans le monde des mathématiques un matériel spécifique utilisé pour les polygones. Cette œuvre proposait également l’étude des équations différentielles (méthode inverse des tangentes).

Elle décède à l’âge de 80 ans

Au vu de son succès, Maria Gaetana Agnesi a eu l’occasion d’être nommée à l’université de Bologne grâce à Benoît XIV. Pourtant, cette mathématicienne n’a jamais enseigné, mais elle était à l’origine d’un ouvrage de philosophie. Ce domaine apparaissait comme un autre secteur de prédilection. Elle était également l’auteure de nombreux manuscrits qui n’étaient pas destinés à la publication. 50 ans après la publication de cette œuvre majeure, Maria Gaetana Agnesi décède à l’âge de 80 ans en 1799 dans un hospice.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Dépression

Google vous apporte son aide pour diagnostiquer une dépression

Les internautes américains pourront via un questionnaire détaillé évaluer la sévérité de leurs symptômes. Il …

Réagissez !