Accueil / High-Tech / Microsoft : les attaques gouvernementales à l’origine d’alerte

Microsoft : les attaques gouvernementales à l’origine d’alerte

Microsoft a fait un choix, celui d’avertir ses clients si une attaque gouvernementale est orchestrée. L’alerte sera donc émise même si l’échec est au rendez-vous. Ce n’est pas la première entreprise à faire part de ce souhait.

Microsoft estime que les clients devront par la suite mettre en place toutes les mesures nécessaires pour protéger leur compte que ce soit en lien avec une messagerie ou un autre service. La firme de Redmond lancera donc une alerte si un État tente d’espionner un compte. L’entreprise insiste sur le fait que le message pourra être envoyé même si la tentative échoue. Cette déclaration n’est pas inédite, car elle survient quelques jours après Twitter.

Microsoft transmettra des notifications en cas de menace gouvernementale

Tout comme Microsoft, le site de micro-blogging a fait le choix d’instaurer une pratique similaire avec l’envoi d’un message si le compte est la cible d’un espionnage ou d’une attaque. C’est également le cas du côté de Facebook ou de Google. Les géants du Web ont donc décidé de réagir, car internet a largement évolué ces dernières années, ils sont donc contraints de modifier ainsi leurs pratiques. Au départ, Microsoft avait une autre vision, car les alertes étaient envoyées uniquement si des failles étaient référencées. Une première notification sera donc diffusée, mais Redmond se réserve la possibilité d’aller au-delà si toutefois l’attaque gouvernementale est avérée.

Microsoft rejoint ainsi les géants du Net qui ont déjà offert ce service

Comme les internautes utilisent sans aucune retenue le Web, ils partagent des données sensibles qui peuvent intéresser de nombreuses entreprises et même les États. Par conséquent, Microsoft souhaite réagir face à ces nouvelles tendances en avertissant les usagers, il peut ainsi jouer la carte de la transparence. Cette dernière a aussi été proposée par Twitter qui a fait le choix de signer un accord pour le rétablissement de Politwoop, un service qui diffuse les messages effacés par des politiciens.

Microsoft, Wikipédia – Johannes Hemmerlein

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Mobile

Addiction : un jeu mobile provoque la perte de son œil à cause d’un abus

Après avoir joué au jeu King of Glory sur son smartphone pendant de nombreuses heures …

Réagissez !