Accueil / High-Tech / NASA : Soho filme la fin d’une comète attirée et pulvérisée par le Soleil

NASA : Soho filme la fin d’une comète attirée et pulvérisée par le Soleil

Le satellite Soho, tout spécialement destiné à collecter un maximum de données sur le Soleil, nous avait déjà habitué à des éruptions solaires dont nous étions friands. Cette fois, la NASA (National Aeronautics and Space Administration) nous dévoile les derniers instants d’une comète qui se désintègre à l’approche inévitable du Soleil !

Soleil

Une brève présentation du satellite Soho qui nous dévoile, chose inédite, la course fatale d’une comète pulvérisée par le Soleil

L’Observatoire solaire et héliosphérique, en langue anglaise, Solar and Heliospheric Observatory, en abrégé Soho, vient de fêter ses 20 ans en 2015.  Il s’agit d’un satellite mis en orbite autour du Soleil, pour approfondir nos connaissances lacunaires de cet astre gigantesque et primordial pour notre galaxie. Notons qu’il s’agit d’un projet commun et réussi de la NASA et de l’ESA. Entre autres phénomènes qui lui sont propres, nous pouvons retenir les éruptions solaires. Soho a récemment capturé les ultimes instants d’une comète effectuant une course folle à plus de 2 millions de kilomètres par heure, et irrésistiblement attirée par notre étoile étant hors normes.

La comète n’a pas eu le temps de s’écraser : elle a été désintégrée dès qu’elle s’est présentée au seuil de la chromosphère

Comme l’explique avec une clarté presque digne d’une étoile, la NASA, la comète en question appartient au groupe de Kreutz, dont la périhélie, vraiment d’une proximité élevée par rapport au Soleil, vient de lui jouer un tour. Selon, les ingénieurs de la NASA, la comète n’a pas pu atteindre la surface de l’astre solaire (elle ne s’est donc pas écrasée) car elle a été pulvérisée par la chaleur et par une pression inimaginables qui règnent aux alentours de l’étoile : la couronne solaire est la partie de l’atmosphère du Soleil située au-delà de la chromosphère et qui s’étend sur des millions de kilomètres en se diluant dans l’espace. Ses températures dantesques culminent à 3 millions de C°.

Soleil, Capture d'écran/Youtube

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Bijou

Les bijoux deviennent désormais intelligents pour étudier votre santé

Difficile de passer à côté de ces objets connectés qui ont largement envahi notre quotidien. …

Réagissez !