LOADING

Type to search

Tags: ,

Parachute supersonique de la Nasa : tous ces efforts réduits à néant

2 années ago
Share

Le parachute supersonique de la Nasa n’a pas comblé les attentes et il est même assez décevant. Plusieurs fois reporté, le lancement est échec.

Le parachute supersonique de la Nasa

Le parachute supersonique de la Nasa / Crédit Photo : NASA/JPL-Caltech

La Nasa fondait de grands espoirs dans ce parachute supersonique à la forme d’une soucoupe volante. Si la réussite avait été au bout du chemin, il aurait été parfait pour l’exploration de Mars programmée dans plusieurs décennies. En effet, ce parachute aurait ralenti la chute du vaisseau pour qu’il ne s’écrase pas sur la planète hostile. Le lancement a été reporté plusieurs fois notamment à cause du vent et il y a donc eu deux essais, mais l’Agence Spatiale américaine doit désormais se pencher sur cette affaire.

La Nasa note un 2e échec pour son parachute destiné à Mars

La Nasa a déjà programmé un nouveau lancement, mais elle doit déjà apprendre de ses échecs pour ne pas les réitérer. De ce fait, il faudra attendre l’année prochaine pour savoir si le parachute supersonique aura un avenir. L’agence espère qu’avec les informations récoltées préalablement, elle aura l’opportunité de corriger le tir, car cette découverte est importante pour l’exploration de Mars qui représente l’une des priorités des États-Unis. En ce qui concerne ce nouvel échec, il a eu lieu à Hawaii dans la base militaire à Kauai et la Nasa a constaté que le déploiement n’avait pas été total.

Le parachute supersonique a atteint 55 km d’altitude

Un ballon a donc été utilisé pour transporter l’engin à 37 km d’altitude et la soucoupe a ensuite pris le relais jusqu’à 55 km grâce à une fusée. Pour rappel, l’année dernière, le premier essai n’avait pas été concluant puisque le parachute supersonique s’était déchiré. Cette découverte reste toutefois une innovation notamment pour ses capacités, mais également son envergure avec un diamètre de 30 mètres. Les tests ont lieu à cette altitude, car les conditions référencées ont tendance à être similaires que celles observées du côté de Mars.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *