Paraponera clavata : une piqûre de cette fourmi, sans douleur égale dans la hiérarchie animale, expérimentée par un aventurier

Paraponera clavata possède la piqûre la plus douloureuse de tout le monde des insectes. Une sorte d’Indiana Jones de notre siècle, qui se nomme Coyote Peterson, ne boude pas la télévision, diffusant la plupart de ses exploits, d’amateur des expériences extrêmes. Il s’est prêté au jeu de la piqûre désirée, délire quelque peu masochiste, de cette fourmi, qu’il est plutôt coutume d’éviter, ce avec de la sagesse.

Tête de fourmi

Une piqûre, sans commune mesure, de la part d’une fourmi, la Paraponera clavata, que s’inflige un aventurier, adoubé par la télévision, et filmé pour cette occasion

Paraponera désigne un genre de fourmi, membre de la sous-famille des Ponerinae et de la tribu des Paraponerini. Elle est, très souvent, appelée fourmi balle de fusil, à cause de sa piqûre, particulièrement douloureuse, comparée ainsi à un coup de fusil, soit une puissance d’attaque, qui est phénoménale, en dépit de sa taille. Notre héros de l’absurde, Coyote Peterson, a voulu montrer, via un film révélateur, sa douleur ressentie, du registre de l’intenable, consécutive à une morsure de cet insecte. La vidéo montre que c’est l’homme, qui l’a délibérément dérangée, lors de ses occupations.

La fourmi a réagi, au bout de dix minutes, à l’attitude provocante, de Coyote Peterson. Notons que l’écosystème, où évoluait l’insecte, était une forêt de ce petit état d’Amérique centrale, qu’est le Costa Rica. C’est dans des conditions réelles, que notre tournage, s’est déroulé, à force d’une patience et d’une minutie hors normes. Après une première vaine tentative, c’est finalement au bout de la deuxième, au terme de 12 minutes et 30 secondes, que Coyote Peterson, a réussi l’exploit, redouté par tous, de s’infliger la piqûre, en ayant attrapé l’insecte, avec un forceps miniature : la fourmi, posée sur son bras, n’a pas manqué de mordre sa chair, ainsi offerte à un supplice, sans égal.

YouTube est déjà riche d’expériences de cet acabit, avec notamment un humoriste australien, qui pour un rituel amazonien, a enfilé des gants remplis de fourmis balle

Le comique australien Hamish Blake a ainsi fini à l’hôpital après avoir subi un rituel initiatique amazonien. L’épreuve consistait à enfiler des gants bourrés de fourmis balle de fusil, au venin dont nous avons déjà évoqué le potentiel hautement douloureux, avec nulle concurrence sur notre Terre. Hamish Blake s’attendait, en l’ayant cependant sous estimé, au pire venin qui soit. L’épreuve filmée de façon comique, ne cache que peu, le fait que l’histrion souffre bel et bien le martyr. Il hurle et son corps est soumis à des tremblements, sous le coup d’une douleur, qui dure des heures.

L’hospitalisation sera finalement inévitable. Même 24 heures écoulées après la morsure, ses mains étaient encore gonflées et sujettes à une paralysie totale. Paraponera clavata trône aisément tout en en haut d’une échelle de référence : il s’agit de l’index Schmidt de pénibilité des piqûres d’hyménoptères. L’entomologiste  Justin O. Schmidt a été accidentellement piqué par un panel pléthorique d’insectes au cours de ses travaux de recherche, et il a décidé de se servir de ses malheureuses expériences pour former une hiérarchie de la douleur relative. Elle va de 0, piqûre inoffensive, à 4.

https://youtu.be/it0V7xv9qu0

Tête de fourmi, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Mobile

Addiction : un jeu mobile provoque la perte de son œil à cause d’un abus

Après avoir joué au jeu King of Glory sur son smartphone pendant de nombreuses heures …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *