LOADING

Type to search

Tags:

Peau artificielle : une prouesse pour redonner la sensation du toucher

2 années ago
Share

Une peau artificielle a vu le jour dans un laboratoire et elle a la particularité de redonner la sensation du toucher. Cette prouesse pourrait s’avérer très utile dans le monde médical notamment pour les patients qui ont souffert d’une amputation.

Prothèse

Prothèse / Crédit Photo : Flickr – Official U.S. Navy Page

Pour une raison lambda, une personne est contrainte d’être amputée et avec cette opération, s’envole une partie du toucher. Certains pensaient que cette sensation serait à jamais perdue, mais des travaux ont prouvé le contraire. Des chercheurs ont donc développé une peau artificielle qui a fait l’objet d’une publication dans la revue Nature, mais pour l’instant, le projet est en phase d’expérimentation.

Supprimer la douleur du membre fantôme avec une prothèse équipée d’une peau artificielle

Par conséquent, cette peau artificielle ne sera pas commercialisée demain, mais elle est susceptible de redonner de l’espoir à toutes les personnes amputées. Ces dernières sont confrontées tous les jours à des douleurs qui entachent le quotidien. Elles sont occasionnées par ce membre fantôme, car le corps humain est programmé pour avoir deux bras et deux jambes et lorsqu’un des membres n’est plus présent, un dysfonctionnement est observé, ce qui entraîne des douleurs. Pour cette peau artificielle, l’équipe dirigée par Andre Berndt et Alex Chortos a eu l’occasion de recréer la sensation du toucher grâce à des circuits souples.

La peau artificielle a demandé la création de protéines optogénétiques

Cette prouesse médicale repose également sur la conversion d’une pression statique d’un élément au niveau de la peau. Cette dernière reçoit ainsi des signaux numériques qui ont la particularité d’être similaires à ceux occasionnés sur une peau classique. Toutefois, les scientifiques ont été confrontés à de sérieux problèmes lorsqu’il fallait transmettre toutes les informations aux neurones. Ces derniers doivent assimiler la sensation du toucher numérique comme s’il s’agissait d’un contexte normal sans amputation. Ils ont ainsi été obligés de concevoir des protéines optogénétiques. Il sera désormais possible de créer une peau artificielle avec cette sensation, mais il faudra faire preuve de patience pour que la commercialisation soit au rendez-vous.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *