Accueil / High-Tech / Peau artificielle : une sensation du toucher conçue avec des capteurs

Peau artificielle : une sensation du toucher conçue avec des capteurs

La peau artificielle a la capacité de créer la sensation du toucher et cela grâce à une nouvelle invention. Cela donne donc de l’espoir en matière de conception de prothèses bioniques. Ces dernières seraient susceptibles de changer le quotidien des amputés.

Prothèse
Prothèse / Crédit Photo : Flickr – Official U.S. Navy Page

Lorsqu’un membre vient d’être amputé, la victime est privée d’une partie de son toucher. Les scientifiques ont souhaité changer la donne en mettant au point un procédé capable de le reproduire. Les prothèses ont déjà la capacité de modifier le quotidien de ces personnes, mais le monde bionique est sur le point de connaitre un profond changement. Les chercheurs se sont ainsi focalisés sur une peau artificielle pour qu’elle puisse transmettre des informations au cerveau et redonner une sensation à la personne.

Un dispositif avec des nanotubes dans une peau artificielle

Le monde de la robotique a déjà largement évolué ces dernières décennies, mais l’université de Stanford vient de réaliser une prouesse incroyable. Le fonctionnement en théorie est assez simple, mais la pratique reste complexe. La peau artificielle est conçue avec des couches de plastique souple qui ont la particularité d’être composées de nanotubes de carbone. Ces derniers ont pour objectif de conduire le signal qui est par la suite numérisé. L’ensemble transmet de ce fait des informations sur l’intensité de la pression et le cerveau a de ce fait l’impression que le toucher n’a pas été perdu.

Une peau artificielle qui communique avec le cerveau relève du défi

Ce projet qui s’articule sur une nouvelle peau artificielle demande encore de la recherche pour que le concept soit fiable. Toutefois, l’ingéniosité de ce procédé réside dans l’appréciation du toucher, car le dispositif a les capacités nécessaires pour faire la différence entre les pressions comme si le membre n’avait jamais été amputé. La communication avec le cerveau relève donc d’un véritable défi, car cette partie du corps demande à être connue davantage.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Bijou

Les bijoux deviennent désormais intelligents pour étudier votre santé

Difficile de passer à côté de ces objets connectés qui ont largement envahi notre quotidien. …

Réagissez !