LOADING

Type to search

ProPilot Chair de Nissan : la chaise high-tech rendant les files d’attente supportables

1 année ago
Share

Déjà prodigue d’inventions, comme une peinture qui ne salit pas ou la première voiture autonettoyante, Nissan est un constructeur automobile japonais, que Renault (cocorico !) a sauvé de la faillite à la fin des années 1990, donnant naissance à l’Alliance Renault-Nissan.  Le groupe vient de concevoir la chaise idéale pour patienter, avec un sens pratique particulièrement développé, dans les files d’attente, d’une longueur et langueur monotones. En tout cas, l’objet traduit une certaine idée de paresse, assumée de façon décomplexée, ce qui attise notre curiosité.

Propilot

ProPilot Chair : un nom futuriste pour un projet que Nissan veut voir passer du prototype actuel à la commercialisation réelle dès les débuts de 2017

Pour exemple, nous notons que cette chaise autonome, baptisée ProPilot Chair, avec la plénitude des capacités qu’elle offre à son heureux propriétaire, peut le conduire confortablement d’un point à un autre, comme du  dédale d’un magasin, aux rayons parfois infinis, jusqu’à sa sortie par les caisses. Cette ProPilot Chair, innovante et inédite, puise l’originalité de son nom futuriste dans la technologie de conduite semi-autonome intégrée au modèle de véhicule Serena, monospace emblématique de Nissan. Ce véhicule, familial par excellence, est né en 1991 au Japon, et a toujours su se positionner habilement dans la course concurrentielle, à l’échelle mondiale, puisqu’il en est à sa quatrième génération, depuis 2010.

ProPilot Chair : un atout high-tech de plus pour s’attirer davantage de clientèle pour laquelle le confort n’est pas accessoire mais d’ordre indispensable

C’est donc un avenir cossard à l’extrême qui se dessine à l’horizon des années qui vont suivre, où l’être humain, pourtant bipède aguerri depuis des temps immémoriaux, n’aura, peut-être, même plus besoin de rester debout, en attendant qu’on lui encaisse ses achats, et dans la foulée en effectuer le règlement d’ordre financier. Cela n’est pas sans rappeler le service « drive » assimilable avec les courses en ligne, dont il découle, et offrant deux options : le retrait en magasin ou la livraison à domicile. Avec la ProPilot Chair, vous devrez quand même vous rendre sur place, mais toute attente, trop excessive, vous sera épargnée. N’est-ce pas cependant abuser que de ne pas user de ses forces motrices en optant pour cette invention ?

ProPilot Chair : un fonctionnement autonome inspiré de la technologie du dernier monospace Serena et une anticipation ciblée de son environnement

Dotée de caméras, la chaise anticipe avec une réactivité extrême, la présence des objets, ce qui constitue en partie sa mission, qui est de nous éviter de piétiner debout, tout en piaffant d’impatience, dans les files d’attente, d’apparence parfois interminables. La détection des mouvements de la personne qui se trouve juste devant vous est aussi primordiale, et permet d’éviter tout heurt possible, pouvant paraître incivique. La ProPilot Chair est appelée à imprimer sa présence, dans un premier temps, dans les restaurants désireux de proposer cette curieuse option cosy, à leur clientèle, un zeste geek. Au Japon, les établissements intéressés sont appelés à se manifester pour des installations à compter de l’année 2017.

Propilot, Capture d'écran/YouTube

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *